Des ONG dénoncent le travail des enfants à Kinshasa

0

A l’occasion de la journée mondiale contre le travail des enfants, les ONG « Action contre les violations des droits des personnes vulnérables » (ACVDP) et « Journalistes pour les droits de l’enfant » (JOUDEN) dénoncent le travail des enfants dans la ville de Kinshasa. Des enfants qui vendent des cigarettes, des produits de champs, des produits aphrodisiaques dans les artères de la capitale de la RDC.

Tout en admettant que les statistiques exactes ne sont pas disponibles, l’ONG JOUDEN estime que « ce sont des milliers d’enfants qui sont livrés au travail sous diverses formes ». « La situation est chaotique », regrette l’ONG.

Le directeur exécutif de JOUDEN, Serge Mukendi Mbuyi, déplore une « indifférence » qui « doit prendre fin ».

Pour sa part, l’ACVDP rappelle la convention 182 de l’Organisation internationale du travail (OIT) sur les pires formes de travail des enfants dont la RDC est signataire.

Dans un communiqué publié lundi 12 juin, cette ONG énumère les métiers que font les enfants à Kinshasa. On y découvre des expressions utilisées à Kinshasa pour désigner les enfants suivant les métiers qu’ils exercent :

-« Bana Ephé » : désigne les enfants qui vendent des cigarettes ou d’autres articles en circulant à travers la ville.

-« Bana vernis » : désigne les enfants qui embellissent les ongles de femmes

-« Bana Nioka » : désigne les enfants de sexe féminin qui font la prostitution à travers la ville.

Source : radiookapi.net

Laisser un commentaire