Des Congolais fuyant les Kasaï affluent dans le nord de l’Angola

0

En RDC, des milliers de personnes continuent de fuir les violences dans les provinces du Kasaï. Et pour certaines, jusque dans le pays voisin l’Angola. Selon une ONG qui travaille dans la province de Lunda Norte, frontalière de la RDC, les Congolais seraient plus de 30 000 (20 000 selon les autorités angolaises) à avoir franchi la frontière ces dernières semaines. Un afflux massif qui pose des problèmes d’accueil et de prise en charge de réfugiés dans un état de santé fragile.

Dix-sept mille familles congolaises venues des province des Kasaï sont venues chercher refuge dans la province de Lunda Norte ces dernières semaines. Et selon l’une des rares ONG présentes sur place, chaque jour, des femmes, des enfants et des personnes âgées, pour la plupart, arrivent dans un état de santé très précaire après avoir marché deux à trois jours jusqu’à la frontière.

« Beaucoup ont les pieds très enflammés, des problèmes de malnutrition, des problèmes de diarrhées, des problèmes de malaria. La situation devient donc très difficile, alarmante », explique Manuel Pembele Nsolutoma, directeur de l’Association Juvenile pour le développement communautaire de l’Angola.

Cette ONG dénonce un manque d’appui effectif à ces réfugiés. Des tentes, des vêtements et du riz ont été distribués, mais pas suffisamment. Or, les prix des denrées alimentaires sont extrêmement élevés dans cette région reculée et difficile d’accès.

Le gouverneur de la province de Lunda Norte a récemment promis de déplacer les réfugiés des villages surpeuplés vers un camp situé à 1 000 kilomètres à l’est de la capitale angolaise Luanda.

Source : Media Congo

Laisser un commentaire