Des cadres du Rassemblement aile Félix Tshisekedi pourraient rejoindre le gouvernement Bruno Tshibala

0

Mardi, Willy Mishiki, vice-ministre sortant de l’Énergie a laissé entendre qu’il y aurait des proches de Félix Tshisekedi au sein du Rassemblement qui auraient encore de la complaisance pour Bruno Tshibala, le tout nouveau Premier ministre nommé par le président Joseph Kabila, mais que cette partie de l’opposition politique boude.

« Il appartient à Bruno Tshibala de faire un pas vers l’UDPS. J’ai parlé avec beaucoup de leaders qui sont restés à côté de Félix Tshisekedi. Ils estiment que Bruno Tshibala est un enfant de la maison. Mais il faudrait que ça soit lui qui puisse lancer des signaux positifs. Voilà pourquoi je demande à Bruno Tshibala d’aller lui-même vers l’UDPS au lieu d’attendre que l’UDPS vienne vers lui« , affirmait M. Mishiki sur TOP CONGO FM.

Bien avant lui, le député congolais Jean-Pierre Lisanga, pourtant allié à Félix Tshisekedi, s’est laissé aller dans une sortie un peu confuse, affirmant attendre « une invitation officielle » pour répondre à l’offre des consultations entamées par Bruno Tshibala en vue de la formation du prochain gouvernement.

En effet, reçu lundi par Joseph Kabila, le Premier ministre entrant a affirmé sa volonté de former rapidement un gouvernement, citant les instructions du Chef de l’Etat. Bruno Tshibala a lancé, dans la foulée, des consultations qui l’ont vue s’entretenir avec entre autre avec ses alliés de la dissidence au sein du Rassemblement Joseph Olenghankoy; mais aussi ceux jusque lors proches de Félix Tshisekedi comme Freddy Kita de la Majorité Présidentielle Populaire (MPP de Diomi Ndongala), signataire de l’acte de Genval.

« Nous étions invités par le camarade Bruno Tshibala qui à ce jour la charge de conduire le gouvernement de la République. En tant que sociétaire du Rassemblement et signataire de l’Acte genval, nous nous sommes fait le devoir de le rencontrer pour évoquer les questions qui fâchent. Nous lui avons dit ce qu’il faut faire« , a justifié M. Kita au sortir de l’audience lui accordée par Bruno Tshibala.

Le Secrétaire général de la Démocratie Chrétienne, parti de Diomi Ndongala affirme par ailleurs qu’il a rencontré le Premier ministre « après concertation avec sa hiérarchie [Diomi Ndongala Eugène] » avant de venir répondre à l’invitation de Bruno Tshibala; disant reconnaître la légitimité de Bruno Tshibala comme Porte-parole officiel du Rassemblement et souhaite que l’unité de cette plateforme se fasse derrière lui.

Par ailleurs, un cadre du Rassemblement (Félix Tshisekedi – Pierre Lumbi), joint au téléphone par POLITICO.CD et qui a requis l’anonymat, affirme que « beaucoup sont prêts à laisser Bruno Tshibala conduire le pays aux élections« .

Officiellement, la coalition dirigée par le duo Félix Tshisekedi – Pierre Lumbi a refusé de prendre part aux consultations de Bruno Tshibala, promettant de nouvelles actions contre le Pouvoir.

Source : Politico CD

Laisser un commentaire