Dépassée la date du 31 décembre 2017 sans élections, le G7 lancera une insurrection civique!

0

Le président du G7,  Pierre Lumbi a tenu une conférence de presse ce mardi à Kinshasa,  pour exiger la tenue des élections avant la fin de l’année en cours, conformément à l’accord signé le 31 décembre dernier.

« Le G7 n’ayant pas accepté d’entrer dans le gouvernement mis en place sur base d’un arrangements frauduleux, car ne respectant pas les clauses de l’Accord, refuse, pour la même raison de participer au CNSA en cours de constitution« , a-t-il fait savoir.

Pour Pierre Lumbi, l’accord de la Saint-Sylvestre demeure « le seul cadre idéal et consensuel pour la tenue des telles élections grâce au dispositif normatif et institutionnel cohérent convenu par toutes les parties prenantes »

Le leader de la coalition qui soutient la candidature de Moïse Katumbi à la Présidentielle exige que la Ceni organise les élections « sous la supervision des Nations unies étant donné qu’il n’y aura aucune institution légitime »

Le G7 exige , en outre le retour sans condition de Moïse Katumbi et réaffirme qu’il est son candidat à la prochaine élection présidentielle.  « Dépassée la date du 31 juillet 2017 sans, d’une part, que la CENI n’ait clôturé les opérations d’identification et d’enrôlement, ni publié calendrier électoral; et , d’autre sans que le Gouvernement n’ait mis en oeuvre les mesures de décrispation, le G7 lencera avec l’ensemble des organisations politiques et sociales des actions de mobilisation populaire et désobéissance civique conformément à l’article 64 de la constitution« , conclut-il.

Source : Politico CD

Laisser un commentaire