Départ de Bahati du FCC: « Les portes du CACH sont grandement ouvertes » (Fils Mukoko)

0

Le président de l’armée des bâtisseurs Tshisekediste/ASBL et mobilisateur de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), Fils Mukoko, a salué le courage politique du sénateur Bahati Lukwebo qui a repris son autonomie après sa suspension du Front commun pour le Congo (FCC) et d’ajouter que « les portes de la coalition Cap pour le changement sont grandement ouvertes, à condition que ce dernier puisse respecter la hiérarchie ». Il l’a affirmé au cours d’une conférence de presse tenue ce jeudi 11, au siège du parti.

Fils Mukoko a saisi ce moment d’échanges avec la presse pour aborder plusieurs sujets.

De la remise en question de la candidature de Thambwe Mwamba au perchoir de la chambre haute alors qu’il est sous sanctions américaines, à la formation du gouvernement, celui qu’on surnomme le « gardien du temple » affirme que « Si le gouvernement traîne à sortir, c’est le FCC qui veut consommer le temps pour que le président Félix Tshisekedi puisse échouer. En effet, en tant que Fils de la maison et gardien du Temple, j’appelle le président à l’application de la constitution qui souligne que le président nomme et révoque  c’est-à-dire l’Alliance FCC et CACH est un accord, ce n’est pas constitutionnel. Mais la constitution donne le droit au président  de la République de nommer un premier ministre, le président doit nommer le premier ministre. Le chef de l’Etat doit remettre les choses à zéro, c’est-à-dire dissoudre le parlement conformément à la loi ».

Parlant de la justice du pays, Fils Mukoko demande au président de la république à procéder à la nomination de nouveaux membres à la cour constitutionnelle.

Pour lui, « l’avenir c’est maintenant, l’armée des bâtisseurs Tshisekediste prépare déjà les élections municipales », a-t-il lancé avant d’annoncer l’organisation dans un avenir proche d’un atelier sur la lutte contre les antivaleurs.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire