Défense : une prise d’armes sous le signe du respect des engagements

0

Le ministre de la Défense nationale, Charles Richard Mondjo, a présidé, le 22 juin à Brazzaville en fin de matinée, la cérémonie marquant les cinquante-sept ans de création des Forces armées congolaises (FAC) et de la gendarmerie nationale.

Le personnel des FAC, les officiers généraux, officiers supérieurs, officiers, sous-officiers, militaires de rang et gendarmes, les attachés militaires accrédités au Congo, puis les membres du commandement des FAC et de la police étaient présents à la cérémonie. Plusieurs temps forts ont marqué celle-ci, entre autres, le passage des troupes agrémenté par la fanfare nationale et la décoration des plus méritants.

Comme tous les ans lors des parades militaires, la musique principale a ouvert le défilé. Et puis, plusieurs carrés des unités de l’armée de l’air, de terre, de mer, la gendarmerie et la police nationale ont défilé. La force publique a dû composer avec la mobilisation sans précédent de ses troupes.

Cette parade accueillait cette année près de huit cents soldats. Elle s’est déroulée devant le chef d’Etat-major général des FAC, le général de division Guy Blanchard Okoï. A la tribune, aux côtés du ministre de la Défense nationale, on a noté la présence de plusieurs membres du gouvernement.

Pour la circonstance, treize agents au total de la force publique ont été décorés, certains dans l’ordre du mérite congolais et d’autres ont reçu la médaille d’honneur de la santé publique. « C’est un sentiment de joie, de voir que l’échelon supérieur vous félicite, et puis vous décore. Cela n’arrive pas tous les jours. Et je crois aussi que c’est une façon pour l’échelon supérieur de nous booster, de dire qu’il faut aller de l’avant, de faire un peu plus dans le cadre de notre service. C’est cela l’idéal ; le secret, c’est le travail », a confié l’un des décorés, à l’issue de la parade, le lieutenant Esther Iloy.

Légendes et crédits photo : 

Photo: Un carré du groupement des paracommandos en plein défilé

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire