Décentralisation : les responsables des collectivités locales actualisent leurs connaissances

0

Le ministère de l’Intérieur et de la décentralisation a ouvert, le 24 octobre à Brazzaville, une session de formation spéciale au profit des préfets, maires et autres responsables pour une meilleure gestion de leurs entités administratives.

Le séminaire de formation se tient sur le thème « Promouvoir la gouvernance des territoires, le développement économique local et la coopération décentralisée pour garantir l’efficacité de l’action publique au niveau local » . Il réunit les préfets de département, les présidents des conseils départementaux et municipaux, les administrateurs-maires d’arrondissement, les maires des communautés urbaines et les élus locaux.

Jusqu’au 26 octobre, ces acteurs et gestionnaires des collectivités locales vont, à travers onze exposés qui seront animées par des experts congolais et ceux venus de France, actualiser leurs connaissances en la matière afin de bien assurer la décentralisation et le développement local au Congo. Parmi les sous-thèmes à développer, on note, entre autres, « Développement local et animation du territoire : concepts, principes, enjeux, mécanismes et outils de mise en œuvre. Mobilisation des ressources et financement du développement local, comment s’y prendre ? » ; « La fonction de l’élu local : bâtir sa vision et réussir son pari. Comment s’y prendre, quels en sont les exigences à observer pour réussir ?  » .

D’autres sous-thèmes bien ciblés y seront aussi développées, notamment « Le préfet de tutelle ou de légalité : la réalité, les freins et les clés du succès » ; « Le préfet du département et ses missions : assurer l’efficacité, la cohérence et la coordination des services de l’État et de l’action publique. Quelle approche pour promouvoir la meilleure qualité du service, ainsi que le développement intégral et harmonieux de la circonscription administrative territoriale ? ».

Ouvrant les travaux, le ministre de l’Intérieur et de la décentralisation, Raymond Zéphirin Mboulou, a indiqué que ce séminaire s’inscrivait dans la dynamique de développement des collectivités locales congolaises. « Le séminaire qui s’ouvre aujourd’hui devrait permettre de trouver des ressorts supplémentaires afin d’impulser la dynamique nouvelle de nos entités, gage du développement de notre pays. Il sera un haut moment d’échange, de partage, de discussions sur notre volonté et nos ambitions », a-t-il signifié.

Légendes et crédits photo : 

Une vue des participants lors de la cérémonie d’ouverture/ Adiac

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire