Décédé à Paris : Le corps de « Bipoli na Fulu » sera exposé à Ndjili Ste Thérère

0

Ancêtres  de Molokaï  et  Viva-la-Musica  s’organisent…

Finies  les tractations.  Les obsèques de l’artiste  musicien   » Bipoli na fulu  » ,décédé  en France, se dérouleront  dignement  sur la terre  de ses ancêtres  en RDC,  a confirmé un  de ses compères  de Viva-la-Musica,  le chanteur Jadot le Cambodgien, qui supervise l’organisation  de ces funérailles .

Le  25 octobre 2017, c’est la  date  provisoirement   fixée en  accord  avec sa famille biologique,  pour l’exposition  du corps  de   » Bipoli  na fulu  » à la place Sainte  Thérèse de la commune   de Ndjili, quartier  qui  l’a vu grandir  et  évoluer  en ses débuts  de  carrière musicale.  Après  avoir rempli les formalités  de rapatriement du corps à partir de Paris, sa grande soeur se trouverait déjà à Kinshasa.

Un  de premiers chanteurs  recrutés  au  sein de Viva-la-Musica  de Papa Wemba en 1977,   » Bipoli  na Fulu  »  n’a  pas beaucoup composé.  Mais sa qualité  de chanteur  et son talent de danseur sur scène un peu à la manière d’Evoloko  Jocker  lui ont  valu de nombreux fans.  Après quelques mois, il  décida  de quitter Papa Wemba et  de créer  l’orchestre   » Karawa  musica  »  avec  le regrétté Espérant Kisangani  , Jadot le  Cambodgien et Feu Yhorgo Dido.

Caractérisé par l’instabilité,   » Bipoli  na Fulu  » fut  l’un de commanditaires  de la création   de l’orchestre  Victoria Eleison  avec Feu King Kester Emeneya. Et   c’est lui qui  avait convaincu  à l’époque Verckys  Kiamuangana  Mateta  l’Immortel Vévé  à mettre à  leur  disposition  des  instruments  présentés à leur sortie  officielle au  studio  mama Angebi  de l’Ozrt, alors plein  à craquer.

Par  Franck  Ambangito

Source : 7sur7.cd

Laisser un commentaire