Crise en RDC-Réunion jeudi à la Haye de l’UE-USA-ONU: 7 ONGs plaident pour l’élargissement des sanctions contre J. Kabila

0

En attendant l’arrivée à Kinshasa de l’ambassadeur des USA à l’ONU, Nikki Haley, les grandes manoeuvres politiques ont commencé avec la venue à Kinshasa de Jacob Zuma et la tenue ce jeudi 12 octobre à la Haye au Pays-Bas de la réunion du Groupe de contact international pour la région des Grands Lacs.

C’est donc en Hollande qu’une partie de l’avenir de la RDC se joue.
Le Groupe de contact international pour la région des Grands Lacs d’Afrique, composé des États-Unis, de l’Union Européenne et des Nations Unies, va plancher sur la crise politique, sécuritaire et humanitaire en RDC.

7 ONGs (Asadho, Raid, Human Right Watch, The Enough Project, Plateforme de Protection des Lanceurs d’Alertes en Afrique, Réseau européen pour l’Afrique Centrale, Sherpa) se sont invitées dans le débat en demandant au Groupe de contact international d’infliger des sanctions au président Kabila, a sa famille et à ses associés d’affaires.

Pour Ida Sawyer, Directrice pour l’Afrique Centrale de Human Rigths Watch, attendre plus longtemps sans sanctionner ne fera qu’encourager le recours par Kabila à la violence, à la répression et au pillage pour se maintenir au pouvoir et c’est le peuple congolais qui continuera à payer le prix fort.

Pour HRW, les sanctions prises par l’UE et les USA ont eu des effets certains en ce sens qu’elles ont contribué à modifier les comportements et les calculs de certains responsables de haut rang.

L’ONG américaine plaide donc pour l’élargissement des sanctions ciblées car celles prises avant sont insuffisantes.

Pour rappel, c’est depuis juin 2016 que les USA et l’UE ont mis en place des sanctions ciblées, interdiction de voyage et gel des avoirs, à l’encontre de 17 dignitaires congolais civils et militaires.

Zabulon Kafubu

Source : 7sur7.cd

Laisser un commentaire