Crise économique Beijing s’engage à soutenir Brazzaville

0

Le président du comité national de la conférence consultative politique du peuple chinois, Wang Yang, a assuré que son pays était disposée à aider le Congo dans ce moment de crise financière.

À la tête d’une forte délégation de parlementaires chinois, Wang Yang, qui a séjourné au Congo du 11 au 13 juin, entend apporter du sang frais aux « consensus importants » qu’ont réussi à établir les présidents congolais, Denis Sassou N’Guesso, et chinois, Xi Jinping. « L’objectif de ma mission est d’approfondir les relations bilatérales et l’amitié entre les deux peuples, et de promouvoir la mise en œuvre des projets de coopération », a déclaré, le 12 juin, Wang Yang.  

La Chine, en effet, est le premier partenaire économique du Congo, dont le volume d’échanges a atteint plus de 1, 953 milliard de dollars américains en 2015. Grâce à ce partenariat de coopération stratégique globale, d’importantes infrastructures ont pu être construites par des sociétés chinoises au nombre desquelles le complexe sportif de Kintélé, la Banque sino-congolaise pour l’Afrique et le viaduc de Brazzaville nord.

Mais, en raison de la crise économique et financière provoquée par la baisse du prix du baril de pétrole, le Trésor congolais ne parvient plus à financier les travaux de construction. Le partenaire chinois s’est montré néanmoins rassurant, à l’issue d’une réunion de travail ayant réuni les parlementaires chinois et ceux du Congo conduits par le président du Sénat, Pierre Ngolo.

« Le Congo traverse des difficultés économiques, mais tous les pays en développement rencontrent ce genre d’obstacles. Sous la conduite du président Denis Sassou N’Guesso, grâce aux efforts du peuple congolais uni et l’assistance de la Chine, le pays pourra certainement surmonter ces difficultés », a estimé Wang Yang.

Le Congo a connu un niveau de développement socio-économique et infrastructurel considérable ces dix dernières années, a-t -il ajouté, après la visite de quelques infrastructures à Brazzaville et ses banlieues, construites dans le cadre de la coopération sino-congolaise.

Outre les aspects économiques, le président du comité national de la conférence consultative politique du peuple chinois est venu lancer le cadre de coopération avec le Sénat congolais, et échanger avec la partie congolaise sur le prochain Sommet de Beijing sur la coopération sino-africaine. « La séance de travail nous a permis de faire le point et les projections quant au renforcement de la coopération entre nos deux parlements », a déclaré Pierre Ngolo, citant en perspective la lutte contre les antivaleurs, la promotion de la bonne gouvernance…

 

 

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire