Cour des comptes et de discipline budgétaire: les cadres reçoivent leurs attestations de fin de formation

0

Le personnel technique de l’institution a été formé, du 16 au 30 novembre à Brazzaville, aux nouvelles normes d’audit et de contrôle des finances publiques.

Un séminaire-atelier intra ciblé l’audit, le contrôle du secteur public et les matières connexes a réuni, pendant dix jours, des cadres et agents de l’institution de contrôle des comptes publics. Cette activité s’inscrit dans le cadre du Projet des réformes intégrées du secteur public que le gouvernement vient d’initier avec l’appui financier de la Banque mondiale.

La formation a permis, en effet, de combler les nombreuses lacunes des collaborateurs en matière des techniques professionnelles d’enquête sur les finances de l’Etat, a souligné le premier vice-président de la Cour des comptes, Charles Emile Appesse. Il a pour autant salué le partenariat avec la Banque mondiale qui contribuera au renforcement des capacités opérationnelles de cette juridiction.

Samuelson Lukimuena, l’un des consultants de la Banque mondiale, a présenté les différents modules sur l’audit et le contrôle. Il s’agit des normes professionnelles ISSAIs, de la fraude et de la corruption, du rôle du vérificateur dans le secteur public qui constitue un véritable trait d’union avec l’administration, de l’audit financier et la vérification des comptes, ainsi que de l’informatique en audit.

Les formateurs ont aussi exposé sur les aspects management d’une équipe professionnelle et les procédures de rédaction du manuel des procédures administratives. La connaissance managériale est indispensable dans la conduite d’une mission d’audit, a insisté un autre intervenant, Prince Valnis Kester Moloumba Mokango.

Karenine Bemba travaille comme assistant vérificateur au sein de l’institution. Après les échanges avec les experts, elle se sent capable de mieux planifier et exécuter ses missions et surtout de rendre des rapports de qualité nécessaires à la crédibilité de l’institution. « Nous formulons le vœu de voir la haute direction organiser des missions de contrôle pour nous permettre de mettre en pratique les connaissances acquises », a-t- elle lancé.  

Légendes et crédits photo : 

Les participants en photo de famille

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire