Coupe du monde Russie 2018 : le Portugal sous pression face à l’Iran

0

Après l’Argentine de Lionel Messi, le pays de Cristiano Ronaldo est lui aussi en danger avant d’affronter, lundi, son prochain adversaire lors du dernier match du groupe B.  L’Espagne affrontera, quant à elle, le Maroc dont le match a perdu toute sa saveur à cause de l’élimination de ce dernier.

Les Marocains étaient attendus pour disputer l’une des places qualificatives du groupe mais finalement, ce sont les Iraniens qui retiennent désormais toute l’attention du groupe B.  Battue par l’Espagne 0-1, l’équipe d’Iran a donné des garanties pour être un client sérieux face au Portugal, le 25 juin. A la différence du Portugal contre le Maroc, sa prestation contre l’Espagne a été plutôt convaincante. Et ce, malgré la courte défaite même si dans le football, il n’y a jamais eu  de défaite encourageante.  Mais cela peut donner des idées aux Iraniens en vue de leur match contre le Portugal.

Les Iraniens ont longtemps réussi à rivaliser, voire à inquiéter les champions du monde de 2010. L’Espagne, heurtée à un bloc compact, un système défensif rigoureux et beaucoup de concentration, a mis énormément du temps pour trouver la faille. C’est, d’ailleurs, avec beaucoup de réussite que Diego Costa a pu ouvrir le score à la 54e mn. Un but chanceux puisque le défenseur iranien a dégagé le ballon sur le genou de Costa.  Les Iraniens ont bien cru avoir égalisé à la 61e mn, par un Saeid Ezatolahi. Mais le but a été refusé pour une position de hors- jeu.  

Malgré cette défaite, l’Iran (trois points) est toujours dans la course à la qualification.  Le Portugal qui le devance d’une unité n’est pas à l’abri d’une surprise inattendue.  C’est tout l’enjeu de cette dernière journée du groupe B.  L’Iran, supposé la sélection la plus faible,  peut éliminer le Portugal s’il s’impose le lundi. Il peut même prendre la tête du groupe B si l’Espagne est tenue en échec par le Maroc. Le Portugal, malmené par le Maroc dans le jeu et sauvé par le manque de réalisme des attaquants marocains, est averti. Le chemin qui mène vers la qualification pour les huitièmes de finale passera par ce match sérieux face aux Iraniens pour effacer, en partie, la contre- performance de 2014, au Brésil. Il peut toutefois s’appuyer sur le talent individuel de son  buteur Ronaldo (quatre buts en deux matches) pour passer l’obstacle iranien.

Dans ce mondial russe, rien n’est acquis en avance. Les favoris, rappelons-le, éprouvent encore quelques difficultés. L’Allemagne, candidate à sa propre succession, n’a pas lancé comme il se doit sa Coupe du monde en Russie. Les champions du monde se sont inclinés devant le Mexique 0-1.  Eux qui n’avaient plus perdu leur premier match de la Coupe du monde, depuis la défaite 1-2 contre l’Algérie en 1982, ont vu leur série de douze matches inauguraux sans défaite s’arrêter. Le Mexique qui a battu l’Allemagne pour la première fois oblige les champions au monde au succès contre la Suède s’ils veulent rester en vie.

 

Légendes et crédits photo : 

Cristiano Ronaldo et le Portugal sous pression/DR

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire