Coupe du Congo : les Diables noirs en finale trois ans après

0

Les noir et jaune ont validé leur ticket pour disputer la finale en battant, le 5 août à Madingou, l’Athlétic club Léopards de Dolisie 4-2 en match retour des demi-finales.

Les Diablotins pourraient affronter l’AS Otoho dont le match contre La Mancha n’est pas arrivé à son terme. Mais seul l’avis d’homologation le confirmera. Comme en 2014, les Fauves du Niari ne défendront pas leur titre lors de la finale de la Coupe du Congo. Les vert et blanc n’ont pas su relever le défi face aux jaune et noir qui retrouvent, quant à eux, la finale trois ans après. 

Le club de Brazzaville a fait preuve de patience pour renverser celui de Dolisie. Dès la 12e mn, Kikassa avait permis à l’AC Léopards de refaire déjà son retard d’un but concédé à Brazzaville, le 26 juillet ( 0-1) dans les derniers instants du match .  Mais la suite des débats a donné raison aux Diablotins qui, au finish, ont confirmé leur suprématie cette saison sur les Fauves (quatre victoires en autant de matches toutes compétitions confondues). Cette fois-ci, les jaune et noir ont été aidés par des erreurs de relance ou mauvais jugements de la défense adverse.  Les défenseurs de l’AC Léopards ont été fautifs sur l’action qui a amené l’égalisation de Beni Makouana, à la 45e mn +2.

Itali,  depuis le rond central, prenait à vitesse les défenseurs de l’AC Léopards. Aucun d’eux  ne commettait une faute sur lui. La sanction sera ensuite sévère quand il servira Beni qui battait à son tour Tresor Elenga à bout portant. Du retour des vestiaires, Bissiki Magnokelé commettait l’irréparable. Le défenseur de l’Ac Léopards manquait son geste après que le gardien lui avait remis le ballon.  Hardy Binguila, à la récupération, voyant le gardien très avancé, réussissait à le lober  pour le deuxième but, à la 52e mn. Déjà à un but partout, les chances des Léopards étaient moindres. À 1-2, ils brûlaient toutes leurs chances de qualification.

Et les joueurs perdaient ensuite toute la concentration comme en témoignait le troisième but de Lorry Nkolo, à la 84e mn. Kabangu Tsoulé  réduisait le score à 3-2, à la 87e mn, avant que la défense des fauves ne commette une autre bevue permettant à Prestige Mboungou d’inscrire le 4e but.  « Nous avons pêché au niveau de la défense. Il nous a manqué de la communication, la vigilance et  surtout dans tous  les compartiments, il nous a manqué de l’agressivité. Le manque de réalisme, c’est notre maladie depuis que nous avons commencé la saison, il nous manque des attaquants percutants. Cela me fait très mal car on ne méritait pas de perdre », a commenté  Cyr Niaty, l’adjoint de Cyril Donga. L’entraîneur de l’AC Léopards était suspendu pour ce match.

« C’était notre pari. Il fallait le réussir. Ça été un peu émotionnel mais je me rends compte que le match de Brazzaville était mieux que celui-ci. Il était plus compétitif. Celui d’aujourd’hui n’a pas été un grand rendez-vous sauf qu’il y a eu beaucoup de buts », a souligné Clément Massamba des Diables noirs.

Le but de la polémique

Sans contestation, les Diables noirs se qualifient pour la finale alors que le spectacle d’Owando fait débat. Devant La Mancha, Otoho réussissait le premier but sur penalty transformé par Franchel Ibara, à la 13e mn. Cette équipe marquait un second but à la 26e mn, une œuvre de Mahamane Cissé. La Mancha ayant contesté la décision de l’arbitre sur ce but a quitté l’aire de jeu.  Ce second but de l’As Otoho accordé par l’arbitre à la 26e mn a été vivement contesté. À première vue, c’est Otoho qui gagne le match, encore faut il attendre l’avis d’homologation pour connaître les éventuelles sanctions. Quoi qu’il arrvive,  les Diables noirs, par l’entremise de leur entraîneur, semblent être prêts pour la bataille à Brazzaville.

« Nous voulons refaire notre santé. Et nous voulons un titre à tout prix. Nous allons jouer la finale avec le même engagement. C’est vrai qu’une finale, on peut la perdre mais nous allons nous efforcer à la gagner et après nous regarderons que faire du championnat », a conclu Clément Massamba.

Légendes et crédits photo : 

Les Diables noirs qualifiés pour la finale/Adiac
Lorry Nkolo, l’un des buteurs, sur l’une des phases offensives des Diables noirs/Adiac

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire