Coupe du Congo de football : l’AC Léopards de Dolisie puissance 5

0

L’Athlétic club Léopards l’emporte le 11 août au stade de l’Unité devant le Club athlétique renaissance aiglons (Cara) 4-3 aux tirs au but après un score de parité de 2-2 au temps règlementaire

Coupe du Congo de football  : l’AC Léopards de Dolisie puissance 5Les Fauves du Niari remportent ainsi leur cinquième couronne en neuf dernières éditions (2009,2011, 2013, 2016 et 2017) dont trois devant les Aiglons. Ils deviennent avec les Diables noirs (1989-1990), les seuls à avoir gagner ce trophée deux fois d’affilée.

Après avoir perdu à Madingou dans les ultimes minutes du match 0-1 face à l’AC Léopards, les Aiglons avaient à cœur l’envie de prendre leur revanche pour mettre un terme à la malédiction qui les poursuivait depuis 25 ans. Le Cara, en effet,  n’a plus gagné la coupe nationale depuis 1990.  En 25 ans, Cara a disputé cinq finales respectivement face à la Jeunesse sportive de Talangaï en 2007, l’AC Léopards 2009, 2016 et 2017 et  les Diables noirs en 2014. Curieusement aucune d’elle  ne lui a réussi en témoigne le résultat de dimanche à Kintélé.  

Au début du match, les rouge et noir ont donné l’impression d’avoir la tête ailleurs.  Dans les dix premières minutes, les hommes de Rémy Ayayos Ikounga sont même passés à côté d’une ouverture du score. Tour à tour, la reprise de la  tête de Richard Djoji sur le centre de Junior Makiessé et  celle  de Winstone Kalengo sur celui  de Bissiki fuyaient toutes le cadre.  Mais les Fauves du Niari vont confirmer leur domination à la demi -heure de jeu. Winstone Kalengo touche dans un premier temps le poteau sur une frappe. Richard Djoji à la récupération retrouve le Zambien au second poteau qui de la tête bat pour la première fois Mongondza.

La réaction des Aiglons  dans la foulée se solde par un échec. La frappe de Joseph Mbangou fuyait le cadre.   En seconde période, Cara fait des changements en apportant de la vitesse sur les côtés grâce à l’entrée d’Eric Kandza. C’est sur l’un de ses centres que Cabwey Kivutuka  a remis les deux équipes à égalité à la 77e minute.  

Dès le début de la deuxième prolongation, Césair Gandzé replace les Léopards de Dolisie devant à la 107e minute. Le corner de Junior Makiessé prolongé par Guy Mbendza lui a permis de rééditer la performance de Madingou. Pendant que les Fauves du Niari géraient tranquillement leur avantage, l’arbitre profite d’un coup franc renvoyé par le mur pour accorder un penalty généreux en faveur de  Cara sur une faute de main imaginaire. Dharles Kalonji prend Lutunu à contre -pied. Coupe du Congo de football  : l’AC Léopards de Dolisie puissance 5

Le Cara a été ensuite puni lors de la séance des tirs au but. Les quatre tireurs de l’AC Léopards (Makiessé avec beaucoup de réussite, Mbendza, Rozan et Bokanga) réussissaient leur exercice. Francis Okombi et Cabwey Kivutuka tuaient quant à eux le suspense,  en manquant leur cible. Cara qui est revenu deux fois au score a laissé filer le trophée. Il doit  attendre la saison prochaine pour  espérer mettre fin à la malédiction.

 « Ça fait cinq mois que j’ai pris la tête de la direction technique de l’AC Léopards. Les choses n’ont pas été excellentes  surtout après la sortie africaine. Nous avons fait beaucoup de boulot. Nous sommes à 60%, par rapport au niveau je souhaiterai  que l’AC Léopards arrive. Je pense que ce sacre va nous aider à aller de l’avant et continuer  le championnat. C’est très important aussi pour nous de gagner le titre national. Avant de penser à la compétition africaine, nous avons le championnat a terminé. Il reste encore sept matches et tout est jouable. La coupe c’était le premier objectif pour moi et je pense que la victoire d’aujourd’hui va nous aider pour terminer la saison, champion du Congo », a commenté Nabi Nasreddine le coach de l’AC Léopards.  La finale s’est déroulée devant le Premier ministre, Clémént Mouamba.

Légendes et crédits photo : 

L’AC Léopards remporte le trophée pour la 5e fois/Adiac Les joueurs de l’AC Léopards fêtent leur consécration/ Adiac

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire