Coupe du Congo : AC Léopards croise Patronage en demi-finale

0

Les tenants du titre restent en course après avoir sorti l’AS Otoho en quarts de finale.  L’Athlétic club Léopards de Dolisie, tenant du titre, va négocier sa qualification pour la finale  à partir du 23 Juillet, devant  les Brazzavillois de  Patronage Sainte-Anne

Coupe du Congo : AC Léopards croise Patronage en demi-finaleL’aventure continue pour les Fauves du Niari alors qu’elle venait de s’arrêter pour l’AS Otoho. La  deuxième manche des quarts de finale, qui a opposé  le 6 juillet à Dolisie les deux équipes, n’a connu ni vainqueur ni vaincu. L’AC Léopards et l’AS Otoho ont fait jeu égal 0-0.  Grâce à leur victoire de 2-0 obtenue quatre jours avant sur le terrain de l’adversaire, les Léopards de Dolisie disputeront leur 9e demi-finale consécutive après 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016. C’est l’équipe la plus régulière parmi les quatre demi-finalistes.

En face, l’AS Otoho regrettera sans nul doute l’entame du match à Owando.  Ses joueurs se sont donnés à fond à Dolisie en vue  d’arracher la qualification qui tendait déjà les bras aux Fauves du Niari malheureusement dans ce match aussi fermé, aucune formation n’a négligé  le moindre détail. Et l’inefficacité devant les buts s’est invitée à la fête.

L’AC Léopards cadre la première frappe à la 20e minute sur le coup franc de Rozan Varel  détourné en corner  par le gardien de l’AS Otoho. Deux minutes après, Bissiki trouvait Ngouelou au second poteau mais l’attaquant de l’AC Léopards devisse sa frappe. L’AS Otoho réagissait à la 35e minute en  donnant aussi du travail au gardien de l’AC Léopards sur la puissante frappe de Jaurès Ngombé  sur coup franc mais  Lutunu Dulé était sur la trajectoire. Le portier de l’AS Otoho Karime Akana  maintient son équipe en vie à la 57e minute lorsqu’il sort un arrêt sur la frappe de Tchilimbou.

 L’AS Otoho à deux reprises fait douter la défense de l’AC Léopards sur des corners. Lutunu Dulu a bien anticipé à la 59e minute pour empêcher Dassin Kouvouama de reprendre de la tête. Il  a fait la mauvaise lecture sur le deuxième à la 68e minute mais aucun joueur de l’AS Otoho n’a pu redresser le ballon.

La première expérience de l’AS Otoho  à la coupe du Congo  a donc  laissé un goût d’inachevé. « Nous avons raté le coach à Owando. Si seulement on avait gagné chez nous, je pense qu’aujourd’hui, on serait au paradis. Je suis fier de mes joueurs. Ils se sont battus mais on a eu à faire à une équipe chevronnée AC Léopards. Nous avons une compétition qu’il faut aller jusqu’au bout c’est le championnat. Tel que je vois mes poulains jouer, je peux déjà penser à quelque chose à la fin de la saison », a déclaré le coach Dengaki de l’AS Otoho.

 Le coach de l’AC Léopards Mohamed Nassredine Nabi a félicité ses joueurs pour leur qualification avant de reconnaître que la tâche n’était pas facile.  « Je remercie beaucoup mes joueurs pour les efforts qu’ils ont consentis pendant ce match. Je sais que cette rencontre allait être très difficile parce que notre adversaire a une bonne équipe. Elle n’a pas baissé les bras. Elle a donné le maximum pour  essayer de jouer ses chances.  Nous avons fait un match correct mais il nous a manqué de l’efficacité », a-t-il commenté.

En demi-finale, les Fauves du Niari affrontent Patronage Sainte-Anne. Cette équipe a éliminé le FC Kondzo le mercredi après un nul blanc de 0-0. Les bleu et banc se qualifient  grâce  au nul 1-1 sur le terrain de l’adversaire. « Chaque adversaire arrivé en demi-finale mérite le respect. Je ne connais pas Patronage. Je n’ai pas eu l’occasion de les voir. On ne va pas changer de stratégie. On va bien analyser l’adversaire et préparer notre équipe en conséquence », a dit le coach Nash.

Légendes et crédits photo : 

Heritier Ngouelou en blanc et l’ AC Léopards de Dolisie disputeront leur 9e demi-finale d’affilée (Adiac)

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire