Coupe de la CAF: Florent Ibenge et Vita Club bien accueillis dans la ville océane

0

Arrivée le 15 avril en matinée pour le match retour du tour de cadrage contre La Mancha, le 17 avril, l’équipe de la République démocratique du Congo a tâté, le même jour dans la soirée, la pelouse du Complexe sportif de Pointe-Noire .

  Vita Club de Kinshasa et son coach, Florent Ibenge, ont été surpris de l’accueil que leur ont réservé le public de Pointe-Noire qui sortait juste du stade, après le classico ponténégrin comptant pour la 15e journée qui a mis aux prises l’AS Cheminots contre V Club Mokanda. « Je suis très heureux de me retrouver dans cette ville dont je garde de très bons souvenirs lors de notre stage à l’invitation de la présidente de l’AS Cheminots, Mme Mberri Lauréate », s’est réjoui Florent Ibenge.

Parlant de son groupe, il a assuré que tout le monde se porte bien. « On avait un blessé qui a repris l’entraînement collectif avec le groupe le samedi. On ne sait pas s’il va être prêt pour le match de mardi. Toutefois, on a emmené dix-neuf joueurs pour qu’on ne soit pas diminuer en cas de malaise», a dit l’entraîneur.

D’après lui, La Mancha leur a rendu la tâche difficile à Kinshasa. C’est à leur tour de rendre la monnaie de la pièce à l’équipe ponténégrine. « On est à un stade de la compétition où toutes les équipes se valent. Donc, c’était difficile pour nous à Kinshasa. C’est à nous de faire de même pour rendre le match difficile à La Mancha ici à Pointe-Noire. Nous sommes venus ici pour repartir avec la qualification, bien que cela ne soit pas simple. On va donner le meilleur de nous-mêmes. À Kinshasa, La Mancha s’en est bien sortie puisqu’on a tapé quatre fois sur le poteau, on n’a pas été très réaliste ce jour-là. Si on avait eu suffisamment de réussite, Aujourd’hui, ce serait juste une formalité. Malheureusement, on n’a pas fait ce qu’il fallait faire. On n’a pas marqué. Donc, à nous de confirmer notre victoire de l’aller, aussi courte que soit-elle », a martelé Florent Ibenge.

La force publique mobilisée 

 Le coach Ibenge a été surpris à leur arrivée au Complexe sportif de constater une foule des supporters et des curieux venus voir son équipe à l’entraînement, avant le derby de ce mardi. « Je suis surpris en arrivant au stade de constater un grand public. On ne pensait pas le voir. On a découvert qu’il y a eu un match  qui a opposé l’AS Cheminots et V Club. Il y a un club qui s’appelle V Club  dont les supporters se revendiquent de Vita Club de Kinshasa, c’est la même famille. Donc, on va avoir un soutien », s’est-il réjoui.

Cependant, la force publique a eu des difficultés pour disperser la foule qui insistait à regagner le stade pour assister à l’entraînement de Vita Club, pourtant prévu à huis clos. Face à cette résistance, Elle a été contrainte de faire usage du gaz lacrymogène. C’est un détail non négligeable que la force publique doit gérer avec beaucoup d’attention afin de mobiliser ses hommes avant, pendant et après le match tant attendu. de 17 avril.

Légendes et crédits photo : 

Les joueurs de Vita Club tâtant le terrain (Adiac)

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire