Corée du Nord : Le régime construirait de nouveaux missiles balistiques

0

Selon le Washington Post, le pays dirigé par Kim Jong-un n’aurait pas suspendu ses programmes de construction de missile après le sommet historique du mois de juin. Des signes d’activités ont été détectés par les services de renseignement américain dans une usine située près de Pyongyang.

Presque deux mois après le sommet historique entre Kim Jong-un et Donald Trump, le Washington Post révèle que le régime nord-coréen semble avoir entamé la construction d’un ou deux missiles balistiques intercontinentaux.

Les missiles seraient préparés dans une des usines où ont été assemblés les premiers missiles capables d’atteindre le territoire des États-Unis. Selon des sources officielles anonymes cités par le journal, les services de renseignement américains ont détecté des signes d’activité dans l’usine de Sanumdong, dans la banlieue de la capitale Pyongyang.

Ces indices semblent confirmer le fait que la Corée du Nord n’a pas suspendu ses programmes de développement de missiles et nucléaire après le sommet entre son dirigeant Kim Jong-un et le président américain Donald Trump.

Début juillet, la Corée du Nord reprochait les méthodes de « gangster » des USA
La semaine dernière, le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo, a reconnu lors d’une audition au Sénat que Pyongyang continue à produire du carburant pour ses armes atomiques malgré ses promesses de dénucléarisation : « Oui, ils continuent de produire des matériaux fissiles ».

Mike Pompeo a néanmoins fait état de progrès dans les discussions entre l’administration Trump et les autorités nord-coréennes – tout en prévenant que les États-Unis « ne laisseront pas ceci traîner indéfiniment ». Début juillet, des tensions avaient éclaté en pleines négociations, la Corée du Nord désignant les « méthodes de gangster » des Américains lors des négociations.

Malgré tout, M. Trump resterait « optimiste pour les chances d’une dénucléarisation de la Corée du Nord » d’après les dires du Secrétaire d’État devant le Sénat. Un état d’esprit positif que le Président américain avait partagé dans un tweet il y a un peu plus d’une semaine : « De fausses nouvelles disent que je suis énervé car les négociations ne vont pas assez vite. Faux, je suis très heureux ! »

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire