Copa Libertadores : Les Brésiliens du Gremio vainqueurs pour la 3e fois

0

Le club brésilien du Gremio a remporté mercredi 29 novembre 2017 à Buenos Aires sa troisième Copa Libertadores après s’être imposé en finale retour sur le terrain de la formation argentine de Lanus (2-1, 1-0 à l’aller).

Le club de Porto Alegre met fin à 22 ans de disette après ses succès en 1983 et 1995 dans la principale compétition de clubs du continent sud-américain. Lanus, champion d’Argentine 2016, disputait sa première finale.

Vainqueur du match aller 1-0 chez eux à Porto Alegre, les joueurs du Gremio se sont imposés avec autorité mercredi sur le terrain du modeste club de la banlieue sud de Buenos Aires, devant 47.000 spectateurs, grâce à deux buts de Fernandinho (27e) et de Luan (42e), élu meilleur joueur de la compétition.

Les Argentins ont réduit la marque par Sand sur pénalty (72e).

Comme à l’aller, la rencontre retour a été marquée par une avalanche d’avertissements (7 au total). Le Gremio a même terminé le match à dix après l’expulsion de Ramiro (83e).

Le club de Porto Alegre succède au palmarès de la Copa Libertadores aux Colombiens de l’Atletico Nacional, tenants du titre mais éliminés dès la phase de groupes cette année.

L’entraîneur Renato Gaucho, véritable légende du club qui jouait lors du sacre de 1983, devient le premier Brésilien à avoir remporté la Copa à la fois comme joueur et entraîneur.

Vainqueur de la Coupe du Brésil en 2016, qui lui a assuré sa place en Copa Libertadores cette année, le Gremio a bouclé la phase de groupes avec une seule défaite pour quatre victoires et un match nul.

Puis il a passé sans trembler les huitièmes de finale contre les Argentins de Godoy Cruz, les quarts contre les Brésiliens de Botafogo, et les demi-finales contre les Equatoriens du Barcelona SC.

Grâce à sa victoire, le Gremio se retrouve directement qualifié pour les demi-finales de la Coupe du monde des clubs, du 6 au 16 décembre prochains à Abu Dhabi.

Dans une formule élargie de 38 à 47 clubs, le Lanus Athletic Club a gravi un à un les échelons avant de se retrouver à la surprise générale pour la première fois en finale.

Il a accroché le scalp de deux clubs argentins de prestige, anciens lauréats de la Copa Libertadores: San Lorenzo en quarts de finale aux tirs au but, et surtout River Plate en demi-finale.

Source : Media Congo

Laisser un commentaire