Coopération sino africaine : la FMC encourage la formation des jeunes congolais par la Chine

0

Prenant part au quatrième Forum de la jeunesse sino-africaine tenu du 19 au 29 mai dernier en Chine, la délégation de la jeunesse du Parti congolais du travail a plaidé, dans son exposé, pour que les entreprises chinoises installées en Afrique optent pour la formation des jeunes.

Placé sur le thème « Le rôle de la jeunesse dans la recherche des solutions adaptées pour le développement », le forum avait pour but d’associer les jeunes à la définition des politiques de développement adaptées à cette catégorie sociale.

Le premier secrétaire de la Force montante congolaise (FMC), Juste Bernadin Gavet, qui a conduit la délégation de son organisation en Chine, a indiqué que les jeunes africains, en général, et congolais, en particulier, ont joué leur partition à cette grande rencontre internationale. Ils attendent, a-t-il dit, que les gouvernements des pays présents à ces assises et la Chine élaborent des actions devant conduire dans la traduction en actes des résolutions qui y ont été prises.

De plus en plus, a-t-il ajouté, il est constaté que les solutions concernant les problèmes des jeunes sont envisagées sans les associer. « Si les entreprises chinoises qui opèrent en Afrique optent à transférer des compétences aux jeunes à travers des stages de formation, notre continent va gagner en techniciens dans plusieurs domaines, surtout dans le secteur de l’économie numérique où la Chine dispose d’une très grande expertise », a-t-il déclaré.

En outre, la délégation congolaise a formulé des doléances relatives aux conditions de créer l’attrait des investisseurs chinois dans le domaine de l’agriculture au Congo. Juste Bernadin Gavet a, par ailleurs, noté que « tous les jeunes ne doivent pas travailler dans les entreprises publiques ou privées et même à la Fonction publique. Certains d’entre eux devraient s’intéresser au travail de la terre ».

Les jeunes en Afrique, a-t-il renchéri, constituent un potentiel très important. S’ils ne sont pas bien orientés, a-t-il poursuivi, ils deviendront une bombe qui détruira dans l’avenir le continent.

                                                                             « Il n’y a pas de crise à la FMC »

Réagissant, par ailleurs, à la question relative à un enregistrement du secrétaire général du Parti congolais du travail, Pierre Ngolo, qui circule sur les réseaux sociaux et dont les auteurs seraient certains membres de la FMC, Juste Bernadin Gavet a regretté cet acte et condamné les auteurs qui n’honorent pas son organisation.  

 

 

 

 

 

Légendes et crédits photo : 

Juste Bernadin Gavet

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire