Coopération : ouverture de la semaine du Maroc au Congo

0

L’épouse du chef de l’Etat, Antoinette Sassou N’Guesso, présidente de la Fondation Congo Assistance, a lancé, le 18 juin à Brazzaville, la première édition de la semaine du Maroc, en présence de son Altesse royale, la princesse Lalla Meryem.

 L’événement a été marqué, pour sa première journée, par une exposition d’objets d’art valorisant la richesse des deux pays, faisant découvrir aux visiteurs la diversité des métiers et produits artisanaux du Congo et du royaume chérifien. Des échanges et des formations s’en suivront pour les porteurs des projets congolais.

« Le Maroc nous donne aujourd’hui une opportunité d’intensifier notre coopération à travers le brassage entre les forces vives de nos deux peuples », a déclaré, dans son discours, la première dame du Congo, initiatrice de l’événement.

L’expérience du Maroc dans l’économie solidaire et sociale va se décliner pendant quelques jours au Centre international de conférence de Kintélé. Ce sera, a-t-elle assuré, une source d’inspiration « très féconde » pour les artisans, hommes d’affaires et artistes. « Nous osons croire qu’au sortir de cette semaine, nous aurons beaucoup appris des uns et des autres et que les bonnes pratiques, d’un côté, viendront combler les insuffisances de l’autre. Convaincus que nous continuons le long voyage de solidarité entre nos deux peuples », a conclu Antoinette Sassou N’Guesso.

La fusion des coeurs et des esprits des deux peuples

Louant les efforts consentis par l’épouse du chef de l’Etat pour l’organisation de cette rencontre, le chargé d’affaires de l’ambassade du Maroc au Congo, Abdellatif Seddafi, a indiqué qu’elle scelle la fusion des coeurs et des esprits entre les deux peuples. « Grâce à l’initiative, l’enthousiasme, la motivation de l’épouse du chef de l’Etat, cette semaine se réalise. Elle nous inspire et nous réunit. Ainsi, un rendez-vous est désormais pris. Un rendez-vous donné à la culture, à l’artisanat, à la gastronomie, à la musique, à la création et à l’interaction entre les deux peuples.», a-t-il souligné.

Pour Yvonne Adelaïde Mougani, ministre des Petites et moyennes entreprises, de l’artisanat et du secteur informel, cette rencontre sera mise à profit pour « revisiter et actualiser les accords dans le domaine de l’artisanat en vue de donner un élan à notre coopération ». C’est le lieu, a-t-elle poursuivi, « de renouveler notre gratitude aux autorités congolaises et marocaines pour avoir rendu possible l’organisation de ce rendez-vous du donner et du recevoir ».

Placé sur le thème « Le Maroc, modèle économique en Afrique : pour une économie solidaire et une intégration régionale », l’événement vise à renforcer les liens d’amitié et de coopération entre le Maroc et le Congo. Au programme, il y aura des ateliers-conférences sur les grands projets agricoles du royaume chérifien, un marché artisanal ainsi que des soirées musicales et artistiques.

Légendes et crédits photo : 

1-Visite des stands marocains par l’épouse du chef de l’État / Adiac
2-Le stand du département de la Bouenza / Adiac
3-Le chargé d’affaires de l’ambassade du Maroc délivrant son message / Adiac

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire