Coopération culturelle : Wang Dongqing veut des échanges plus fructueux entre la Chine et le Congo

0

Le directeur adjoint du bureau municipal de la culture et du tourisme de Nanjing a exprimé,  lors de son séjour du 9 au 12 mai à Brazzaville, le vœu de rendre plus dynamiques les échanges culturels entre les deux pays, dans le cadre de la coopération qui les lie.

Arrivé à Brazzaville à la tête d’une délégation de la troupe théâtrale de la ville de Nanjing, Wang Dongqinq a conféré, le 10 mai, avec le ministre congolais de la Culture et des arts, Dieudonné Moyongo. Il a précisé que les échanges entrepris s’inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre des huit initiatives issues du Sommet de Beijing du Forum sur la coopération sino-africaine, mais aussi de la commémoration du 55e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la Chine et le Congo.

« Selon le président Xi, les cultures se diversifient à travers les échanges, les cultures s’enrichissent en s’inspirant l’une de l’autre. Entre différentes civilisations, la communication dépassera l’incompréhension, l’inspiration mutuelle remplacera l’affrontement et le souci de coexistence l’emportera sur le complexe de supériorité », a déclaré Wang Dongqinq.

Il a, par ailleurs, salué la richesse culturelle du Congo dont il a pu se faire une idée à travers la visite au Musée-Galerie Basin du Congo qui possède en son sein un énorme potentiel pour susciter les échanges et la coopération culturelle. Une manière, a-t-il dit, de contribuer au rapprochement des cœurs et des esprits des deux peuples, l’un des cinq volets de la coopération de l’Initiative « la Ceinture et la route ».

Musée-Galerie Basin du Congo invité à exposer à Nanjing

« Cette année, selon le plan annuel du ministère de la Culture, Nanjing va, en partenariat avec l’ambassade de Chine, faire avancer la coopération et les échanges entre la Chine et le Congo, dans le cadre de la mise en œuvre de l’initiative pour les échanges humains et culturels », a indiqué le directeur adjoint du bureau municipal.

Ainsi, afin de booster les échanges culturels, il a annoncé la volonté des autorités chinoises d’inviter cette année, entre fin juin et début juillet, des spécialistes congolais œuvrant dans la protection du patrimoine culturel.

« Pour marquer le début des échanges et de coopération appelés à s’étendre à travers des séminaires de formation des culturels, nous voudrions inviter le Musée-Galerie du Bassin du Congo à organiser une exposition à Nanjing, au mois de septembre, et inviter une troupe artistique congolaise au mois d’octobre », a promis Wang Dongqinq au ministre de la Culture, en présence de l’ambassadeur de son pays au Congo, Ma Fulin.

Le culturel chinois a, en outre, souligné que les échanges et la coopération culturelle vigoureux permettront de donner une nouvelle impulsion au partenariat global stratégique entre les deux pays, en rapprochant davantage les cœurs des deux peuples.

 

 

 

 

 

Encadré : Nanjing en quelques chiffres

Nanjing est une métropole qui réunit la tradition historique et la modernité. Elle possède de nombreux atouts pour la coopération et le commerce international. Chef-lieu de la province du Jiangsu, elle compte onze arrondissements. Très connue pour ses monuments historiques et attractions culturelles avec un total de quatre-vingt-sept musées aujourd’hui, cette ville figure parmi les quatre anciennes capitales de Chine.

Riche en capital humain dans les domaines de la science et de l’éducation, elle abrite plus de cinquante universités de tout genre, six cents établissements de recherche scientifique. Nanjing est aussi une ville pilote de Chine pour l’innovation des villes, l’exportation innovatrice des logiciels et l’externalisation des services.

Légendes et crédits photo : 

Wang Dongqinq et le ministre Dieudonné Moyongo lors de l’audience, le 10 mai à Brazzaville/DR

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire