Contentieux électoraux : « Les mieux élus se font remplacer par les non-élus », dénonce Jacques Djoli

0

« Il y a eu trop de déséquilibres dans les arrêts de la Cour constitutionnelle concernant les contentieux électoraux. Les mieux élus se font remplacer par des non-élus ». Le député national Jacques Djoli, l’a dénoncé vendredi 14 juin, lors de la réception qu’a accordée le président de la Haute Cour, Benoit Lwamba, à une délégation de l’opposition parlementaire.

D’après le chef de cette délégation, le député national Jacques Djoli, la Cour constitutionnelle devrait rectifier ses erreurs.

« Nous demandons à la cour de revoir ces déséquilibres. Mais pas sur le plan tout simplement de principes, mais parce qu’il y a des erreurs, voire de manifestations de dol (fautes commises intentionnellement) dans certaines décisions rendues où pratiquement les meilleurs élus sont remplacés », a-t-il indiqué.

Jacques Djoli demande à la Cour de revenir sur ces cas pour que justice soit faite. Il propose ainsi de faire appel aux chambres spéciales, « procédures prévues par la loi organique portant organisation et fonctionnement de la cour et par la loi électorale. »

« La justice doit élever la nation, la justice ne doit pas détruire la nation, créer l’instabilité, créer l’insécurité juridique. Et je crois qu’il a été très sensible à notre démarche. Nous, nous sommes républicains, nous sommes venus lui dire ce que nous attendons de lui. Mais encore une fois, je vous ai dit que la justice est rendue au nom du peuple. Et ceux qui ont été invalidés se sont les élus du peuple. Donc, nous sommes dans la démocratie le pouvoir appartient au peuple. Si nous n’avons pas gain de cause à travers les institutions, nous allons nous remettre à la volonté du peuple telle qu’exprimée par l’article 64 de la constitution », a déclaré Jacques Djoli.

La délégation de l’opposition parlementaire qui a rencontré le président de la Cour constitutionnelle a été composée de présidents de trois groupes parlementaires de l’opposition à l’Assemblée nationale : le MLC et Alliés, le MS-G7 et le EMK et alliés ainsi que certains députés invalidés.

 

Source: http://www.radiookapi.net/

Laisser un commentaire