Consultations de Kabila: le Rassemblement demande à la Cenco de reprendre la main

0

Pour le député Christophe Lutundula interrogé par Top Congo FM, les consultations initiées par le président Joseph Kabila sortent du cadre de l’accord. « L’accord est le seul cadre approprié pour résoudre la crise actuelle et est soutenu par la communauté internationale » a-t-il déclaré, accusant Joseph Kabila d’avoir démontré sa prise de position notamment sur la question de désignation du président du conseil national de suivi de l’accord, CNSA.

« En disant que le président du CNSA doit être une personnalité consensuelle, Joseph Kabila jette l’accord à la poubelle » estime Lutundula.

Quant à la question du boycott par le Rassemblement de l’invitation présidentielle dans le cadre des consultations initiées lundi par la présidence, Lutundula indique que c’est plutôt le président du chef de l’État que vient le blocage.

« Le Rassemblement de Forces politiques et sociales acquises au changement était prêt à rencontrer le président Joseph Kabila pour lui présenter le premier ministre qui doit provenir de cette plateforme politique conformément à l’esprit de l’accord. Exiger au Rassemblement d’aplanir de question de leadership pour avoir reçu la demande de Joseph Olengankoy, un de 13 délégués qui n’est même pas un membre du Rassop, c’est se constituer en blocage de la part du président Kabila » martèle Lutundula.

Pour lui, la bonne initiative de la part de Joseph Kabila et qui peut renouer le blocage c’est le renouvellement du mandat des évêques de la Cenco pour qu’ils parachèvent les travaux qu’ils avaient entrepris à travers la mission de bons offices: « Que le président appelle les évêques et leur confie le mandat avec des réponses précises pour le rétablissement de la confiance entre les composantes et entre lui et nous » a-t-il conclu.

Source : Politico CD

Laisser un commentaire