Consommation : pas de pénurie de carburant à Kinshasa

0

Les autorités appellent au calme et rassurent que l’approvisionnement du pays en produits pétroliers se fera normalement, comme à l’accoutumée.

Il y a quelques jours, une panique assez curieuse s’observe dans les station-services où chaque automobiliste cherche à faire le plein de son réservoir pour parer à toute éventualité. La rumeur folle d’une pénurie de carburant tant redoutée a déferlé sur la capitale au point de mettre les propriétaires des véhicules dans une situation inconfortable. Quelques longues files commençaient déjà à être observées dans certaines stations, au grand dam des usagers qui, généralement, sont les premiers à subir le contrecoup de ce genre de désagréments. Dès lors, il fallait que les membres de la société pétrolière en RDC ainsi que le secrétaire général par intérim au ministère de l’Economie montent au créneau pour expliquer à l’opinion les contours de cette situation devenue agaçante pour les usagers de la route.   

Le 14 septembre, le représentant du Gouvernement, Célestin Twite, s’est donné le devoir de rassurer une opinion publique de plus en plus sceptique, l’appelant au calme. « L’approvisionnement en produits pétroliers va se poursuivre normalement », a-t-il indiqué en l’absence de son titulaire qui, au même moment, se trouvait à Kolwezi qui abritait la troisième conférence sur les mines. Il a cependant rassuré que des réunions allaient se tenir entre les différents intervenants du secteur afin de trouver des solutions au problème que pose la société pétrolière.

De quel problème s’agit-il ? Il nous revient que tout est parti d’une alerte lancée par la Société service des entreprises pétrolières congolaises, société anonyme, SEP Congo S.A, qui interpellait sur l’imminence d’une rupture de stocks des produits pétroliers. « Nous avons constaté que depuis un certain temps, les distributeurs dont les sociétés commerciales ne sont plus capables de s’approvisionner auprès des fournisseurs et leurs stocks sont complètement épuisés et même à négatif. Alors devant une telle situation, on ne pouvait pas garder cette information, on a alerté l’autorité pour signaler que dans un bref délai, si aucune mesure n’est prise, SEP ne sera plus en mesure d’approvisionner les stations, des sociétés commerciales », a expliqué Célestin Bêta, directeur d’exploitation SEP Congo. Cette alerte a malheureusement été mal interprétée et donné lieu à des vives spéculations sur la pénurie du carburant dans la ville.

Et pourtant, la situation telle que présentée sur les réseaux sociaux est toute autre quand bien même le représentant du Groupe professionnel des distributeurs des produits pétroliers a reconnu les difficultés financières qu’éprouvent de plus en plus les sociétés commerciales pour s’approvisionner. « Cela est dû au fait que les paramètres qui régissent la structure de prix ont évolué assez rapidement et sont en attente d’être ajustés pour permettre aux sociétés pétrolières de ne plus vendre à perte », a-t-il signifié, ajoutant que cela n’avait rien à avoir avec une quelconque pénurie car « une fois que ces paramètres seront ajustés, les sociétés vont se réapprovisionner et la situation sera tout à fait normale ».    

Chez SEP Congo SA, on continue comme par le passé à réceptionner des quantités importantes des produits pétroliers des fournisseurs de la République, pouvant ainsi répondre à court et long termes aux besoins de tous les consommateurs, personnes physiques et morales. D’où les propos rassurants d’un cadre de cette entreprise pétrolière : « La RDC est très loin de cette situation de crise liée à la pénurie vu la politique salutaire mise en place par le gouvernement qui permet la mise en consignation sur le territoire congolais des produits des fournisseurs. A ce jour, ces derniers disposent des stocks importants en tous produits (essence, gasoil et Jet A1) dans les installations SEP Congo S.A ». C’est tout dire.        

 

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire