Conseil départemental et municipal de Brazzaville: huit affaires en examen

0

La deuxième session extraordinaire de l’Assemblée locale a été ouverte par son président et maire de la ville, Christian Roger Okemba, le 24 octobre. 

Au total, huit affaires dont cinq liées aux questions des finances municipales et une seule au volet socio-culturel seront examinées au cours de cette session extraordinaire, a expliqué le premier secrétaire du conseil, Emma Clesh Atipo Ngapi, dans son mot de présentation de la session.

Le premier secrétaire a indiqué que ces affaires sont le projet de délibération portant règlement du budget supplémentaire de la commune de Brazzaville exercice 2017; le projet de délibération portant examen et adoption du budget supplémentaire de la commune de Brazzaville 2018; le projet de délibération fixant les taux de location des bureaux, salles de réunions, restaurants et de stockage inclus dans l’immeuble dit « Tours jumelles de Brazzaville », sis avenue Amilcar-Cabral, au centre-ville.

Au cours de ces travaux, les conseillers examineront également le projet de délibération portant débaptisation en Place Youri- Alexeïevith-Gagarine de l’espace dit Centre culturelle Russe, également sur l’avenue Amicar-Cabral.

Quant au volet socio-culturel, a poursuivi Emma Clesh Atipo Ngapi, le débat portera sur le projet de délibération portant approbation de l’accord de partenariat entre la commune de Brazzaville et la mutuelle de santé Terre des rois.

Le président du conseil, Christian Roger Okemba, a annoncé les actions futures qui nécessitent, selon lui, une cohésion entre les membres du bureau.  Il a invité les conseillers à plus de responsabilité et à la réflexion car, a-t-il dit, ils ont la mission de rendre la ville capitale plus accueillante et attractive sur le plan touristique et environnemental, en vue d’améliorer les conditions de bien-être de la population. « Dans cette action commune de dialogue social, nous sommes appelés, de manière permanente et commune, à nous imposer afin que nous remportions chaque année les effets attendus par les citoyens », a fait savoir le maire.

Christian Roger Okemba a, par ailleurs, émis le souhait aux conseillers de relever le défi pour le développement durable et la modernisation de la ville soumise aux problèmes d’érosions, à la malnutrition, la vie chère et aux problèmes économiques aggravés par la crise financière, etc.     

Notons que parmi les actions menées, le maire de Brazzaville a cité le cimetière moderne à Kintélé, la construction des toilettes publiques et bien d’autres.   

     

Légendes et crédits photo : 

Une vue des conseillers / Adiac

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire