Conquête spatiale : pourquoi avons-nous arrêté d’aller sur la Lune ?

0

Le 14 décembre 1972, à 16h55 (UT), le module lunaire de la mission Apollo 17 décollait de la surface de la Lune, emportant à son bord les astronautes Eugene Cernan et Harrison Schmitt. Tous deux rejoignirent le vaisseau Apollo (le module de commande et de service) et le dernier membre de l’équipage qui les attendait à bord, l’astronaute Ronald Evans. Plus aucun homme ne s’est depuis approché de notre satellite.

Programme social et guerre du Vietnam

Apollo 17 n’était pas censée être la dernière mission de l’ambitieux programme débuté par la mission AS-201 (officieusement appelé Apollo 1a) en février 1966 et qui consistait en un test de la fusée Saturn IB. Le programme devait s’achever en 1975 avec Apollo 20. Cependant avant même que le vaisseau d’Evans, Cernan et Schmitt ne reviennent sur Terre, le président Richard Nixon leur annonçait qu’il n’y aurait sans doute plus d’autres vols habités vers la Lune.

L’explication première de cet abandon est financière : la quête de la Lune a été un véritable gouffre, engloutissant plus de 250 milliards de dollars. Or au début des années 1970, les États-Unis étaient plongés en pleine guerre du Vietnam et le président Johnson avait initié en 1965 un coûteux programme d’aide sociale en faveur des défavorisés. Les priorités budgétaires avaient changé et la Nasa en a fait les frais.

Très vite, c’est la planète Mars qui est devenu un objectif majeur

D’autre part, les missions Apollo avaient pour but d’asseoir la supériorité des États-Unis dans les domaines technique et spatial : un objectif rempli lorsque Neil Armstrong a marché pour la première fois sur la Lune, le 20 juillet 1969.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire