Congrès du MLC: Bazaiba appelle à l’unité de l’opposition

0

Eve Bazaiba, secrétaire générale du Mouvement de Libération du Congo( MLC), a procédé, ce jeudi 12 juillet 2018 au Centre Nganda, à l’ouverture du Congrès de son parti.

Les militants et cadres du parti de Jean-Pierre Bemba ont pris en masse d’assaut ce site pour prendre part à ce rendez-vous politique.

L’ouverture de ce congrès s’est déroulée dans une ambiance folklorique alors que le parti s’apprête à célébrer en septembre ses 20 ans d’existence.

Des chansons à la gloire de Bemba, entrecoupées de slogans sur la « congolité », ont été entonnées: « Bemba, fils du pays », « Il revient, ce fils du Congo, Bemba est en route ».

Le processus électoral comme objectif

Dans son allocution, la secrétaire générale du MLC a souligné que ledit congrès devrait essentiellement se pencher sur le processus électoral.

Sans les nommer, Mme Bazaiba s’en est prise aux « prophètes des malheurs qui ont conspiré toutes formes de stratégies pour couler le MLC avec son leader ».

« Aujourd’hui, le MLC demeure bien debout sur ses deux pieds, avec fermeté et assurance » pour « la conquête effective du pouvoir de manière démocratique », a-t-elle déclaré, sous les acclamations et cris de joie des participants réunis dans un centre catholique dans l’ouest de Kinshasa.

D’ores et déjà, elle a lancé un appel à l’unité de l’opposition pour gagner la bataille électorale.

Elle a réitéré le non du MLC contre la machine à voter et a également dénoncé le caractère corrompu du fichier électoral avec 16% des fictifs.

Eve Bazaiba n’a pas manqué de rendre grâce à Dieu pour l’acquittement de leur leader, Jean Pierre Bemba. 

Il convient de souligner la présence d’autres leaders de l’opposition, notamment Félix Tshisekedi, Adolphe Muzito, Delly Sesanga, Baudouin Mayo, Jean-Claude Vuemba, Kiakwama Kia Kiziki, etc.

La Majorité invitée surprise de ce Congrès

La présence de Shadary et Atundu vient alimenter les folles rumeur sur une probable alliance entre le MLC et le FCC. (© Twitter/@pprdofficiel)

Le parti de Jean Pierre Bemba devra également s’apprêter à répondre aux critiques au sujet de l’invitation adressée aux représentants du chef de l’État. En effet, la Majorité a été représentée à ces assises par le secrétaire permanent du PPRD, M. Ramazani Shadary, et par M. Atundu Liongole, porte-parole de la Majorité présidentielle.

Leurs présences ont suscité bien de questions. « J’ai reçu l’aval du Président du parti pour venir assister au Congrès du MLC », s’est justifié Emanuel Shadari. 

Pourtant les critiques prononcées par le MLC contre le processus électoral; l’ »intrusion illégale » de la machine à voter; le fichier électoral, qualifié de corrompu; mais aussi le dédoublement des partis politiques que l’opposition impute au camp du Président de la république, ont de quoi être en contradiction avec la famille politique de Shadari. Des griefs dont le pouvoir ne veut souvent pas entendre parler mais que le MLC compte bien réparer en proposant, à l’issue du Congrès, son expertise électorale.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire