Congo/Maroc : la fête du trône placée sous le signe du renforcement des liens de coopération

0

La représentation diplomatique du Maroc à Brazzaville a célébré, le 30 juillet, l’événement consacrant les dix-neuf ans d’accession au trône de l’actuel souverain du royaume chérifien, Mohammed VI.

Le chargé d’affaires du Royaume du Maroc en République du Congo, Addellatif Seddafi, a souligné à l’occasion le caractère hautement symbolique que revêt la célébration, cette année, des dix-neuf ans d’accession au trône de l’actuel souverain. Cet anniversaire, selon lui, s’inscrit dans le cadre de l’affermissement des relations entre son pays et le Congo.

« La célébration du 19e anniversaire de l’accession au trône de Mohammed VI est une occasion privilégiée de s’arrêter sur sa vision et sur les différentes actions et initiatives entreprises par le souverain pour promouvoir et consolider davantage les relations ancestrales d’amitié et de coopération qui existent entre le Royaume du Maroc et la République du Congo frère », a dit le chargé d’affaires devant des autorités congolaises, des diplomates accrédités au Congo et autres invités. L’année 2018 constitue, a-t-il ajouté, « une année charnière, une année phare à tous les égards ».

Addellatif Seddafi a également rappelé l’histoire qui lie les deux pays, une histoire « commune de soutien mutuel, sincère et constant », qui, à l’en croire, devrait se hisser au niveau escompté des relations stratégiques à tous les niveaux et en particulier ceux relatifs aux investissements et échanges commerciaux.

Dans le cadre de la consolidation des liens « privilégiés » entre les deux pays, il a souligné la visite « historique » du roi Mohammed VI à Brazzaville, en avril dernier. Une visite qui, a-t-il rappelé, a permis la mise en place « des fondations d’une coopération diversifiée, exemplaire, qui ambitionne de renforcer la coopération économique, financière, commerciale et agricole, la qualification du capital humain, l’accélération du développement social, de la préservation de l’environnement ».

Pour lui, les prochaines échéances des relations entre le Congo et le Maroc comporteront l’élan enclenché par cette visite royale.

« Le roi Mohammed VI et le président Denis Sassou N’Guesso sont déterminés à relever de nombreux défis de notre temps, allant de la gestion des crises sous-régionales aux flux migratoires, à la lutte contre l’extrémisme et le terrorisme, en passant par l’intégration régionale, le renforcement de la sécurité alimentaire et énergétique, la préservation de l’environnement et l’amélioration de la compétitivité économique », a-t-il indiqué, épinglant aussi la coopération entre les deux pays dans le domaine de la formation car plusieurs étudiants et cadres de l’administration congolaise ont eu à bénéficier d’une bourse de perfectionnement au Maroc.

Le chargé d’affaires n’a pas manqué de rappeler d’autres événements majeurs qui ont couronné l’ensemble de l’œuvre de Sa majesté le roi Mohammed VI.

L’immigration, « un levier de co-développement »

Parlant de l’immigration, le chargé d’affaires a souligné que le roi Mohammed VI ne cesse de plaider en faveur du développement, d’une vision africaine commune en voulant faire de la migration « un pilier de la coopération Sud-Sud et un vecteur de solidarité ».

En outre, il a cité d’autres défis qui se posent à l’Afrique et dont le royaume du Maroc et le Congo s’emploient à relever aux côtés d’autres pays du continent. Ce sont ceux ayant trait, a-t-il indiqué, à la sécurité alimentaire et la valorisation des matières premières produits par les deux pays.

Pour ce qui est de la sécurité alimentaire, il est revenu sur la promesse faite par le Maroc lors de la COP 22 tenue à Marrakech, notamment l’initiative pour l’adaptation de l’agriculture africaine au changement climatique.

En ce qui concerne la valorisation des matières premières, le chargé d’affaires a fait savoir que le roi insiste « sans cesse pour une intégration des économies africaines et la structuration du marché régional des matières premières qui, d’après lui, constitue une source substantielle des richesses au service du développement industriel, l’intégration des chaînes de valeur et l’amélioration de la compétitivité de nos économies respectives ».

Addellatif Seddafi a poursuivi: « Le Maroc adopte, dans sa politique de coopération avec le Congo, une vision réaliste, multidimensionnelle et intégrée dont l’objectif principal n’est autre que l’édification dans un avenir solidaire et sûr au bénéfice des Marocains et des Congolais ».

Sur le plan des relations diplomatiques entre les deux pays, il a saisi cette opportunité pour annoncer l’inauguration, dans un avenir très proche, des locaux de la chancellerie du Royaume du Maroc à Brazzaville.

La célébration du 19e anniversaire de l’accession au trône du roi Mohammed VI a été marquée par la projection d’un documentaire sur la revalorisation du patrimoine sur la civilisation marocaine par le roi Mohammed VI.

Légendes et crédits photo : 

-Une vue des participants
-Addellatif Seddafi délivrant son message / Adiac

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire