Congo/France : quatorze fonctionnaires participent au concours d’entrée à l’Ena

0

La cérémonie de remise des certificats de participation au programme préparatoire au concours d’entrée à l’Ena s’est déroulée, le 20 avril, à l’Institut français, en présence de l’ambassadeur de France au Congo, Bertrand Cochery, et Matt Seinzor, président de l’association des anciens élèves congolais de l’Ena de France.

 

Les quatorze fonctionnaires de première catégorie ont reçu chacun un certificat délivré grâce au partenariat entre l’ambassade de France au Congo et l’association des anciens élèves congolais de l’Ena de France.

 « La France est particulièrement heureuse d’aider, d’appuyer le Congo dans cette dynamique, parce que nous avons des liens historiques anciens d’amitié. Pendant de longues années, nous avons mis nos propres compétences au service du Congo, que ce soit avant et après l’indépendance à travers les cadres d’Outre-mer, et que ce soit aujourd’hui, à l’heure de nouveaux défis et de nouveaux changements », a déclaré, dans son discours, l’ambassadeur de France au Congo.

En outre, il a adressé ses compliments, en particulier au président de l’association des anciens élèves congolais de l’Ena de France, pour l’animation de cette structure au Congo. Le diplomate français a indiqué: « C’est une manière d’abord, d’entretenir ces relations d’années en années, même si l’association n’est pas très ancienne, puisqu’elle remonte à 2015 ».

Relevant l’importance de ce cycle de formation préparatoire, Bertrand Cochery a souligné qu’elle permet d’éviter l’isolement dans différents départements ministériels car les participants viennent de plus d’une dizaine de ministères.

« Nous sommes engagés sur ces différents programmes de gouvernance et nous avons besoin, dans tous les domaines de notre intervention, d’avoir des relais, des interlocuteurs qui ont ce niveau de formation sans lesquels, il ne peut pas y avoir de développement de projets structurants pour le Congo et pour la relation bilatérale », a-t-il conclu.

Pour sa part, le président de l’association des anciens élèves congolais de l’Ena de France, Matt Seinzor, a adressé ses remerciements à l’ambassade de France, pour « l’appui à cette formation, aujourd’hui très prisée par les jeunes fonctionnaires congolais, qui sollicitent désormais, tous les ans, l’expertise de l’association, aux fins de s’arrimer aux nouvelles habitudes de l’administration de la sphère publique ».

Cette session 2018, la troisième du genre réalisée en trois mois, organisée grâce au partenariat entre cette association et l’ambassade de France au Congo depuis sa première session en 2015, s’est inscrite dans la durée. Elle a été conçue sur un plan de formation, articulé en cinq modules, à savoir l’administration et institutions publique et communautaire ; la gouvernance territoriale ; l’économie et finance publique ; les enjeux internationaux et la nouvelle gestion publique.

 « La finalité de cette initiative est encourageante, puisque que le Congo a enregistré, ces trois dernières années, de bons résultats au concours de l’Ena. Ce qui contribuera, à terme, à garantir à notre pays, une haute fonction publique future aux ressources humaines d’excellence », a souligné Matt Seinzor.

Depuis la première session du programme préparatoire en 2015, l’association des anciens élèves congolais de l’Ena de France a formé, au total, quarante-cinq jeunes fonctionnaires de l’Etat, de première catégorie.

 

Légendes et crédits photo : 

-La photo de famille
-Bertrand Cochery remettant un certificat à un fonctionnaire/ crédit photo Adiac

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire