Concours de lecture du saint Coran : Tahirou Dabo représentera le Congo à Dubaï

0

Le jeune musulman congolais, vainqueur du test organisé  le 11 mars à Brazzaville sur la maîtrise de la langue arabe, affrontera les jeunes musulmans d’autres pays au mois de ramadan à l’occasion de la 22e édition de la compétition.

 

Le concours de lecture du saint Coran, organisé par le ministère des Affaires religieuses de Dubaï, rassemble chaque année les délégués de plus de cent cinquante pays à travers le monde. Il regroupe les jeunes musulmans âgés de moins de 22 ans et fait partie intégrante de la promotion du Coran, de l’Islam et de la langue arabe. De manière pratique et devant un comité de jury, ces jeunes psalmodient le saint Coran. Les jurys et les membres du secrétariat sont tenus à veiller sur la prononciation des mots, la tonalité, le respect de la ponctuation, la manière de psalmodier les écritures saintes et la maîtrise par cœur des sourates. Un candidat est retenu dans chaque pays par le ministère des Affaires religieuses de Dubaï. Au Congo, Tahirou Dabo est  sorti vainqueur du concours de lecture du saint Coran auquel ont participé, le 11 mars à Brazzaville, quinze jeunes musulmans. Ce dernier ira, à Dubaï, concourir avec les jeunes musulmans d’autres pays pendant le mois de ramadan.

Cette séance de présélection, qui s’est déroulée en présence des diplômates des pays arabes à Brazzaville, a été l’occasion pour El Hadj Youssouf Ngolo, représentant du conseil supérieur islamique du Congo (Csic), d’encourager les jeunes musulmans à la performance.

« Que le meilleur d’entre vous soit celui qui a appris le Coran et qui l’enseigne. Ce livre renseigne sur l’économie, le droit, l’archéologie et la géographie. Nous encourageons les pères de famille à exhorter leurs enfants à comprendre le Coran et à pratiquer ses conseils bienveillants. », a indiqué El Hadj Youssouf Ngolo.

Révélé au prophète Mahomet vers les années 1439 après Jésus-Christ, le Coran, livre sacré des musulmans, est écrit en langue arabe. Outre sa promotion, l’arabe a un nombre de locuteurs estimé en plusieurs millions de personnes au sein du monde arabe et de la diaspora.       

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire