Concessions forestières « illégales » : le gouvernement accusé de violer son propre moratoire

0

Greenpeace accuse le gouvernement de violer son propre moratoire en rétablissant des concessions forestières « illégales ».

Dans un point de presse ce mardi 20 février 2018, Irène Wabiwa Betoko, responsable de la campagne Forêts pour Greenpeace Afrique révèle que le ministre de l’Environnement, Amy Ambatobe, a rétabli environ 650 000 ha de concessions forestières illégales annulées en août 2016 par l’un de ses prédécesseurs, Robert Bopolo, sur instructions du premier ministre d’alors, Matata Ponyo.

Les trois concessions rétablies le 1er février 2018 ont été attribuées aux compagnies d’exploitation forestière chinoises Fodeco et Somifor.

 » Nous déplorons que le ministre de l’Environnement ait réalloué illégalement ces concessions, malgré leur précédente annulation et en violation du moratoire de 2002″, déclare Irène Wabiwa Betoko.

Source : Media Congo

Laisser un commentaire