Commune de Kintélé : Martin Parfait Aimé Coussou Mavoungou met en garde les occupants anarchiques

0

Le ministre des Affaires foncières et du domaine public, Martin Parfait Aimé Coussou Mavoungou, s’est entretenu hier avec les propriétaires terriens et les notables de la nouvelle commune de Kintélé. Il les a mis en garde contre l’occupation anarchique des espaces publics par certains habitants et le nom respect de la législation foncière.

La rencontre entre les pouvoirs publics et les propriétaires terriens qui s’est déroulée en présence de la secrétaire générale de la commune, Reine Chance Coddy Sakeh, a permis aux différentes parties d’évoquer toutes les difficultés liées à la délimitation cadastrale, la réclamation des détenteurs des titres fonciers coutumiers, y compris l’urbanisation de la localité.

L’objectif de la rencontre de ce jeudi, d’après le ministre Martin Parfait Aimé Coussou Mavoungou, était de sensibiliser les propriétaires terriens, les notables et autorités locales à la nécessité de créer des conditions pour que Kintélé soit une commune foncière modèle pour les autres villes confrontées au triste phénomène d’occupations anarchiques.

 « Le souci du gouvernement de la République est de sécuriser les droits fonciers coutumiers et d’organiser le lotissement et le plan cadastral de la commune », a précisé le ministre, appelant à l’ordre les occupants des avenues, des montagnes, des domaines forestiers et d’autres espaces publics réservés.

D’autres échanges du genre seront menés pour informer les différentes communautés sur la vision politique du gouvernement dans ce domaine, afin que règnent l’ordre, la paix et le vivre ensemble.  Dans les prochains jours, seront nommés des responsables de circonscription foncière et de circonscription domaniale.   

L’initiative du ministre de tutelle a été saluée par les différents intervenants, qui pensent qu’elle contribuera au rayonnement de la commune. Un des notables, Eugène Pela, qui s’est réjoui du message du ministre a invité les propriétaires terriens à se mettre en règle.

Au total, il exixte six familles propriétaires de titres fonciers coutumiers, des notables, ainsi que des responsables du collectif des terriens de la commune de Kintélé. D’après la loi n°14-2017 du 16 mars 2017, la commune de Kintélé rattachée au département du Pool, environ 13,580 hectares, soit 135,8 km2, constitue une circonscription électorale avec 25 conseillers municipaux.

Légendes et crédits photo : 

– Le ministre Martin Coussou Mavoungou posant avec les propriétaires – Le ministre s’adressant aux propriétaires terriens

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire