Classification hôtelière : la troisième étape du projet lancée à Brazzaville

0

L’opération a débuté, le 16 mai à Brazzaville, sous les auspices de la ministre du Tourisme et de l’environnement, Arlette Soudan-Nonault.

Le gouvernement du Congo, en collaboration avec l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) et le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud), est engagé dans un processus de mise en place d’un système de classement des établissements d’hébergement touristique, lancé en janvier 2017. En effet, parmi les recommandations du Plan directeur de développement durable du tourisme dans le pays, figure la revue des normes de classement des établissements d’hébergement touristique. L’objectif de ce projet, étant, entre autres, de consolider le standing compétitif de l’hôtellerie congolaise, afin de lui permettre d’être à niveau en matière de standards internationaux et de développer une réelle culture de la qualité en son sein.  

Remerciant tous ceux qui ont accompagné le ministère ainsi que l’ensemble des participants à cet atelier, la ministre Soudan-Nonault a indiqué que cet important chantier ne saurait atteindre son objectif sans l’implication de l’ensemble de ses parties prenantes, notamment les professionnels du tourisme et les administrations partenaires du ministère. Des parties prenantes qui ont toujours répondu favorablement aux sollicitations de la tutelle pour des réunions de concertation ou pour réaliser les visites-terrain de plus de soixante-dix établissements d’hébergement touristique.

La ministre du Tourisme et de l’environnement a annoncé également la tenue d’un séminaire de présentation de l’ensemble des volets du système de classement cible, le 18 mai, auquel toutes les parties prenantes sont conviées.

« En guise de prélude à ce séminaire, nous sommes aujourd’hui réunis pour débattre de l’une des principales composantes de ce système, celle des normes de classement. Notre souhait est d’élaborer un travail concerté et nourri de la collaboration active des professionnels du tourisme. Cet atelier se voulant dynamique, les participants s’impliqueront activement à travers des sessions pratiques de réflexion, animées par l’expert en classification hôtelière, en s’organisant en groupes », a déclaré Arlette Soudan-Nonault.

Le classement des établissements d’hébergement touristique est un processus. A ce titre, il est de l’impérieux devoir de différents partenaires, notamment les professionnels de l’hôtellerie, de garantir une offre touristique (surtout en hébergement) de qualité, conforme aux attentes des touristes et aux tendances actuelles de l’hôtellerie.

Signalons que cette troisième étape a pour objectifs, entre autres,  organiser en faveur des cadres du ministère du Tourisme et de l’environnement une session de présentation des grilles de classement et d’audit mystère ainsi que le manuel d’interprétation des normes de classement ; organiser un atelier de concertation avec les partenaires du ministère et recueillir leurs remarques sur le système de classement ; organiser un séminaire de communication sur le projet, en présence des professionnels du tourisme et autres partenaires du ministère.

Légendes et crédits photo : 

Photo :La photo de famille

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire