Cinéma : l’ascension brutale d’Imelda Maboueki

0

En cette rentrée de septembre, le septième art congolais déroule son tapis rouge comme en témoigne le succès de l’édition zéro du très récent Festival international du court métrage La Pointe-Noire, initié par le réalisateur Michael Gandoh, ou encore la quatrième édition du Festival des films Congolais qui s’ouvre  ce samedi  jusqu’au 20 septembre.

 

 

 

 

Sur les grands écrans, un nouveau visage inattendu, celui d’Imelda Maboueki, actrice en herbe et aussitôt récompensée par le Prix de  la meilleure interprète féminine pour le court métrage « Positif » du réalisateur Richi Mbelele. Apparue tout d’abord à la télévision en tant que speakerine pour le « 19/21 » à la naissance de Canal2 TNT Africa et quelques mois plus tard comme animatrice de l’émission de cinéma « Vidéo club  » sur cette même chaîne, Imelda ne s’attendait pas à voir son nom en haut de l’affiche.

«  Oui, j’étais loin d’imaginer qu’un jour je deviendrai actrice pour le cinéma. Lors d’un tournage de  « Vidéo club » où je recevais l’acteur Michael Thamsy, Richi Mbelele qui l’accompagnait m’a prise à part pour me dire que j’avais le profil idéal pour incarner le rôle de Lisa dans son nouveau court métrage  » Positif . J’ai été très surprise, je n’ai pas eu à passer de casting, les choses se font faites très spontanément, presque brutalement », témoigne-t-elle.

La suite ? Une première projection en France en juillet dernier lors de l’événement « Zenga Zenga » puis une seconde projection pour le Festival international du court métrage La Pointe-Noire, où l’actrice débutante se voit donc offrir le prix de la meilleure interprète féminine. Une aventure qui n’est pas prête de s’arrêter en chemin puisque « Positif » vient de faire partie de la sélection officielle du Festival international de cinéma de Kinshasa. Sa complicité nouée avec Richi Mbelele lui valant également l’honneur d’inscrire son nom au générique du long métrage « Grave erreur 2 »,  en compagnie  de Michael Thamsy, Georges Mboussi, Amanda Baye, Molière Bounda et Richi  lui même.

Pour Imelda, l’ascension est brutale. « Je reste bien sûr très honorée mais également très émue par ce qu’il m’arrive, je remercie vivement Richi de m’avoir donné cette chance. Je découvre de l’intérieur l’univers cinématographique du Congo, un cinéma auquel je crois et je suis étonnée de tous ces talents qui le représentent », déclare-t-elle. Les amoureux du septième art  n’ont pas fini de la voir sur les grands écrans puisque le célèbre réalisateur de clips, Dan Scott, vient d’annoncer la sortie imminente d’un premier long métrage intitulé « Trouble » avec Imelda Maboueki à l’affiche, accompagnée de Mira Loussi et Michael Thamsy.

 

 

 

 

Légendes et crédits photo : 

Photo Imleda Maboueki ©Mboka Studio

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire