Cinéma :  » Fièvres  » d’Hicham Ayouch sur grand écran le 25 juin à l’IFC

0

  Dans ce long métrage de fiction du Franco-Marocain met face-à-face deux inconnus. Il relate, en une heure trente minutes, l’histoire d’un enfant de 13 ans, Benjamin, qui n’a nulle part où aller à part le foyer de l’assistance sociale, après l’incarcération de sa maman. Il décide donc d’aller vivre chez son père qu’il n’a jamais connu, Karim, qui vit lui-même chez ses parent. Ce dernier se retrouve démuni face à cet adolescent insolent et impulsif qui va violemment bouleverser leur vie, dans un quartier aux multiples visages.

Le film a été l’auréat de la Palme d’or africaine, l’Étalon d’or de Yennenga, la plus haute distinction du plus grand Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco), en 2015. Cette distinction est aussi le symbole d’un Fespaco qui a  ouvert, pour la première fois, sa compétition à la diaspora africaine.  » Fièvres » est le troisième long métrage d’Hicham Ayouch, après les « Arêtes du cœur » (Tizaoul) et « Fissures », sortis respectivement en 2006 et 2009.

Né à Paris, en France, d’un père marocain et d’une mère tunisienne, Hicham Ayouch est un ancien journaliste, profession qu’il a exercée de 1999 à 2004, notamment pour France 3 National, Canal+, Réseau d’outre-mer première (RFO) et Télévision Française 1(TF1).

Il se forme en 2003 à la prise de vues à l’école de l’image Gobelins, puis part pour le Maroc comme correspondant pour TV5 et TF1. Il réalise, en 2004, plusieurs films publicitaires et institutionnels, précisément pour la Fondation Mohammed V pour la solidarité. En 2005, il tourne  » Les reines du roi », un documentaire télévisé sur le nouveau statut de la femme au Maroc.

Un an après, il signe son premier long métrage de fiction, « Tizaoul », puis il réalise, en 2007, un nouveau documentaire télévisé « Poussières d’ange », sur des sportifs handicapés mentaux. C’est avec « Fissures », son deuxième long métrage de fiction, que Hicham Ayouch gagne une renommée internationale. Ce film est applaudi dans les festivals européens avant d’être projeté au Museum of Modern Art de New York et à la Tate Modern de Londres.

Il sort, en 2013, « Fièvres », et co-fonde, en 2017, le groupe les Barons de Baltimore, qui met en musique ses poèmes.

Hicham Ayouch a obtenu plusieurs prix et nominations, entre autres, celui de Meilleur long métrage du Panorama des cinémas du Maghreb et du Moyen-Orient, en 2011, avec « Fissures », et nommé pour le Grand Prix, le prix du jury et le prix de la mise en scène au Festival international du film de Marrakech, avec  » Fièvres », en 2013.

L’entrée est libre

Légendes et crédits photo : 

Un des extraits du film
		

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire