Chronique musicale : l’émission « Tam-Tams » fête ses 25 ans

0

La célébration s’est déroulée le 23 octobre, à l’Institut français du Congo (IFC), avec la partcipation de nombreux artistes musiciens dont Setho, Kevin Mbouande Mbenga et Roga-Roga.

Si Setho et son Impression des AS ont chanté « Mobali ya bololo », autrement dit un monsieur médiocre  qui, une fois séparé de sa femme, retire tous les objets qu’il lui a achetés, Kevin Mbouande Mbenga et son Patrouille des stars ont interprété le générique du moment  « Le papa-le papa », l’homme des promesses irréalisables avec son show « Okomema Congo na mutu ». Une animation qui a soulevé la foule avant que Roga-Roga et ses artistes ne prennent la relève avec le générique « 242 ». Si Kevin Mbouande Mbenga le Metatron pense que « Le papa-le papa » va porter le Congo sur sa tête (Okomema Congo na mutu), Roga-Roga, pour sa part, déplore le fait que les jeunes manquent aujourd’hui de conscience professionnelle « Ba petits bazo sakana na boulot ». Telle a été l’ambiance qui a prévalu à la fin de cette émission.

Il s’est agi d’un véritable affrontement loyal, d’autant plus que tous les artistes ont suivi dans la salle les prestations des autres. Jusqu’à la fin de l’émission, aucun d’eux n’a quitté la salle. Coup de chapeau aux organisateurs.

Plus d’une vingtaine de prestations

La célébration des 25 ans de l’émission « Tam-Tams » a débuté par les évocations faites tour à tour par le député Ferréol Constant Patrick Gassackys, en sa qualité d’homme culturel et ancien manager d’Extra musica, ainsi que le colonel Mesmin Atiga, homme culturel et ami de l’émission et des artistes.

Après les évocations, Roga-Roga et son Extra musica ont ouvert le bal des passages des artistes avec la chanson « Succès Extra », le premier générique de cet orchestre. Avant de quitter le podium, Roga-Roga Missile a expliqué lui aussi, comment est-ce qu’il a rencontré l’animateur de l’émission, Médard Milandou, qui a fini par propulser ce groupe et son leader. Après Roga-Roga, le tour est revenu au groupe Patrouille des stars de Kevin Mbouande Mbenga de monter sur le podium. Patrouille des stars a interprété aussi son premier générique « Obus kanga bisaka ». Puis s’en est suivi le groupe Impression des as avec le générique « Ça va aller » ; Romain Gardon et son SOS Salsa.

La musique chrétienne a été au rendez-vous de cette grande fête musicale avec la soeur Fifi et le Cœur des Séraphins présidé par la soeur Alphonsine Atta Ekomba.  Sont passés aussi sur scène les artistes musiciens Lysa Utena venue droit de Pointe-Noire qui a égayé le public par la danse « Mutwashi » ; Sarah, dans un pot-pourri qui a ramené aux années antérieures ; Severino, ancien sociétaire d’Extra musica, dans une rumba sans pareille ; Trésor Mvula et son générique « Vieux Thomas »; Christian Kibangui dans une musique originale. La diaspora était représentée par Arold Nganga et Maxwell….   

À l’issue de l’émission, son géniteur, Médard Milandou, aujourd’hui conseiller du président de la République du Congo, a déclaré que les 25 ans de « Tam-Tams » constituent une étape parcourue dans la promotion de la musique congolaise de 1993 à 2018. « Nous avons donné de la visibilité à notre musique et fédéré les Congolais à travers la musique. Visibilité sur le plan international. Nous avons fait connaître de nouvelles figures, de nouvelles personnalités et forces de notre musique. L’émission a été un passage obligé des artistes vivant ou  de passage au Congo », a-t-il dit.

Quant à l’avenir, la volonté des organisateurs est de relooker l’émission en tenant compte des nouvelles tendances musicales en vogue dans le pays. Ils voudraient accompagner les valeurs positives qu’elles dégagent en condamnant les antivaleurs qu’elles distillent dans la jeunesse. Ils comptent aussi rendre la musique congolaise plus visible en  sublimant les genres dont la rumba qui a été proclamée par l’Unesco patrimoine mondial ; contribuer au développement de cette musique en la promouvant davantage ; continuer de découvrir les talents cachés pour les remonter en surface.  

Pour la représentante du ministère de la Culture et des arts, Emma Mireille Opa Elion, directrice générale des Arts et des lettres, « Vidéo 45 » et « Tam-Tams » se sont les deux émissions qui ont marqué la jeunesse congolaise et fait découvrir des artistes d’ici et d’ailleurs aux Congolais. Elle a souhaité que ces émissions soient soutenues.

Légendes et crédits photo : 

Photo 1 : Médard Milandou et Ferréol Constant Patrick Gassackys
Photo 2 : Le groupe Patrouille des stars
Photo 3 : Le groupe Extra musica sur scène

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire