Choléra : les soins des malades posent problème à Mbandaka

0

Les malades du choléra sont abandonnés dans les centres de traitements de Mbandaka et ses environs, dans la province de l’Equateur, a constaté mardi 27 juin Radio Okapi. Cette situation est notamment due à la carence du matériel et la démotivation du personnel après le désengagement il y a trois mois, de l’ONG ADRA.

Aucune prise en charge n’est assurée. Le Centre de traitement de choléra (CTC) de Wangata ne reçoit aucun appui, ni des autorités politiques et administratives ni des partenaires sectoriels.

Les six malades admis dans le CTC de Wangata à Mbandaka n’ont ni médicaments, ni sérums, moins encore de l’eau chlorée pour la désinfection du site qui n’est même plus éclairé la nuit.

Les membres du personnel du centre démotivés n’ont plus reçus de prime depuis près de quatre mois.

Face à cette situation, certains malades achètent parfois eux-mêmes leurs produits.

« Il n’y a rien de gratuit, il faut tout acheter. Même le gant pour que le médecin touche le malade. Il faut payer 500 FC (0,3 USD) et l’on court acheter en ta présence. Depuis le matin, les enfants ne font que la rechute faute de perfusion. Et il n’y rien à manger. Voyez vous-mêmes comment ils sont épuisés ! Le mien est là par terre. Sa fille est couchée là-bas sur l’herbe », raconte un malade.

Il appelle les autorités du pays à appuyer le CTC comme auparavant et qu’on paie la prime au personnel pour le motiver. Les agents du centre, sans matériels de protection, sont à bout de force. Aucune autorité sanitaire n’a voulu s’exprimer sur cette question. Le choléra continue de sévir en Equateur depuis avril 2016.

Au mois de mars dernier, la division provinciale de la santé de l’Equateur a indiqué avoir enregistré 79 cas de choléra depuis le début de l’année à Mbandaka, affirmant qu’il s’agit d’une résurgence de cette maladie qui semblait être contenue jusqu’en octobre 2016.

Source : radiookapi.net

Laisser un commentaire