Changement climatique : Paris accueille un sommet international

0

Deux ans exactement après la signature de l’Accord de Paris, la France va abrtier à nouveau une rencontre mondiale sur le climat, le 12 décembre. Une cinquantaine de chefs d’État et de gouvernement est annoncée par l’Elysée, dont une dizaine de chefs d’Etat africains.  Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, et le patron de la Banque mondiale, Jim Yong Kim y prendront également part.

Le nouveau sommet, baptisé One Planet Summit, vise à « faire un point d’étape sur son avancée et mobiliser les financements indispensables » à sa réalisation, après la signature de l’Accord de Paris en décembre 2015, a annoncé le président français, Emmanuel Macron. Il a précisé que ce sommet se tiendra avec la Banque mondiale et les partenaires qui le souhaiteront. A New York, le président français a plaidé pour l’adoption d’un pacte mondial sur l’environnement. Conclu lors de la COP21, en décembre 2015 à Paris, et qualifié de « jour historique pour la planète » par la France, l’accord de Paris sur le climat a deux ans.

«Dans un court laps de temps, et certainement dans les quinze prochaines années, il va nous falloir assister à des réductions sans précédent des émissions de gaz à effet de serre et à des efforts jamais vus pour construire des sociétés qui puissent résister aux impacts du réchauffement », avait souligné la secrétaire exécutive de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques, Patricia Espinosa. A Marrakech, au Maroc, l’objectif a été de définir les moyens d’application de l’accord de Paris, en fixant des règles à un traité resté souvent vague.

L’accord de Paris vise à contenir « bien en dessous » de deux degrés Celsius la hausse des températures moyennes mondiales par rapport à la moyenne de l’ère pré-industrielle. Le États ont convenu, en outre, de « poursuivre les efforts » pour contenir la hausse à 1,5°. Pour autant, les émissions de gaz à effet de serre en 2030 devraient dépasser de douze à quatorze milliards de tonnes.

Arrivé au pouvoir, le nouveau président américain, Donald Trump , qui a dit douter que l’activité humaine soit à l’origine des changements climatiques, a désengagé son pays de l’accord. Des personnalités américaines de renommée internationale, telles que Bill Gates, l’acteur Leonardo Di Caprio, l’ancien gouverneur de la Californie Arnold Schwarzenegger, l’ancien maire de New York Michael Bloomberg sont attendues au sommet Climat de Paris.

Au total, quelque deux mille acteurs-clés seront rassemblés. De grandes annonces sont attendues à l’issue de ce sommet qui « s’insère dans l’agenda international sur le climat ». D’autres événements sont prévus dès le 10 décembre. 

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire