Championnat départemental de nzango : Bana-Fofo suspendue de toutes les compétitions de la ligue

0

Alors que se poursuit la phase retour du championnat départemental de nzango de Pointe-Noire au lycée technique Poaty Bernard, la Ligue départementale vient de sanctionner l’équipe Bana-Fofo de toutes ses compétitions pendant une durée de six mois à la suite des actes d’antivaleurs commis à la fin de la phase aller, notamment lors du match qui l’opposait à l’équipe des Femmes Déléguées le 9 juillet, a informé le président de cette ligue, Jean Camille Djimbi, au cours d’un entretien.

 La phase retour du championnat de nzango de la ligue de Pointe-Noire se poursuit sans l’équipe de Bana-Fofo, suspendue pour avoir agressé ses adversaires lors du match qui l’opposait à l’équipe des Femmes Déléguées. « Pendant la phase allée, nous avons remarqué que le niveau du sport nzango a beaucoup évolué dans notre département, c’est le premier constat. Deuxièmement, il y a eu un engouement au niveau des équipes. La preuve, nous avons battu le record des équipes engagées soit 23 équipes contre 14 la saison dernière.  Et le point malheureux, c’est l’incident que nous avons connu juste à la fin de la phase allée où l’équipe Bana-Fofo a agressé celle des Femmes Déléguées à la fin du match », a regretté le président de la ligue.

À cause des actes d’antivaleurs perpétrés par cette équipe et énumérés dans sa décision, n°009-17 dont outrages répétés aux arbitres, dirigeants des équipes adverses et dirigeants de la ligue, manque d’esprit de fair-play, coups et blessures volontaires et incitation à l’agression collective, insultes et menaces pendant et après le match Bana Fofo/Balbain du 2 juillet, justifiant l’avertissement contenu dans l’avis d’homologation du 6 juillet, le bureau exécutif de la Ligue départementale dirigé par Jean Camille Djimbi a, à côté d’une amende de 200 000F CFA infligée à l’équipe, sanctionné celle-ci et certains de ses membres de 6 mois à 2 ans d’interdiction de participer aux activités de la ligue. « Nous avons laissé passer plusieurs actes de cette même équipe mais, c’en était trop. Nous étions obligés de prendre la décision qui s’imposait. L’équipe  Bana Fofo est suspendue pendant six mois de toutes compétitions organisées par la ligue et de toutes sortes de manifestations sportives départementales de nzango. L’équipe est interdite de tout déplacement à l’intérieur comme à l’extérieure du département de Pointe-Noire. L’équipe a écopé une amende de 200 000F CFA sans laquelle la participation aux futures échéances sportives départementales s’avère impossible», stipule la décision.

De même, Jeanry Mouanda, désigné coach principal sur la feuille de match de Bana-Fofo et hauteur principal de l’agression collective est suspendu pendant 2 ans de toutes les activités organisées par la ligue avec interdiction d’assister à toutes sortes de manifestation de nzango. Les joueuses, Bamvi Ngali Marlyne, Badika Rosa Falone, Mavoungou Nadie Evelyne et Kongo Aude Bienvenue sont suspendues pendants 1 an de toutes les activités de la ligue. Cette même décision précise : « L’ensemble des 32 joueuses de l’équipe est interdit d’être muté, transféré ou prêté pendant 6 mois ». De leur côté, Moussoyi Chida et Gomez Loungou respectivement désignés coach assistant et masseur sur la feuille de match de Bana-Fofo sont suspendus pendant trois mois de toutes les compétitions avec interdiction d’assister à toutes manifestations de la ligue.

Cette décision indique aussi que ces sanctions sont affligées sous réserve des poursuites judiciaires par la victime de l’agression.  Et l’inobservation de la présente décision entraîne des sanctions disciplinaires drastiques, allant jusqu’à la radiation définitive de l’équipe Bana Fofo de la ligue départementale.  Revenant sur la poursuite du championnat, Jean Camille Djimbi a souligné que depuis la prise de cette décision, il règne au niveau des équipes l’ordre et la discipline. « Les gens font maintenant très attention parce qu’ils pensaient que ces actes de Bana-Fofo devraient rester impunis comme d’habitude », a-t-il dit. Le président de la ligue a appelé les dirigeants des équipes à collaborer franchement avec la ligue pour le bon déroulement du championnat afin de contribuer au développement du leur discipline et que le meilleur gagne. Quelques résultats des matches du 5 juillet : Femmes Unies/AFL, 36-34 ; USP1/Nsaka la Blague, 5-0. Notons que l’équipe ASP est championne de la mi-saison.

 

Légendes et crédits photo : 

-Vue d’un match de nzango au lycée Poaty Bernard

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire