Championnat d’Afrique des clubs/Handball : la Fédération se rassure du niveau des Congolais

0

Avant le départ de Patronage (hommes) et Cara (dames) pour le Maroc, la Fédération congolaise de handball (Fécohand) a organisé des matchs amicaux, au gymnase Nicole-Oba, pour permettre à ces équipes de mieux s’apprêter en rectifiant le tir à travers quelques réglages techniques de dernière heure. Satisfait de son initiative Jean Claude Ibovi, président de la Fécohand, y voit un nouveau style de travail.

Championnat d’Afrique des clubs/Handball : la Fédération se rassure du niveau des  CongolaisCara et Patronage représenteront le Congo à la 33ème édition du championnat d’Afrique des clubs vainqueurs de coupes, qui se disputera du 13 au 22 avril à Agadir au Maroc. La Fécohand n’a pas souhaité voir ces deux formations s’envoler pour le royaume chérifien sans se faire une idée de leur capacité à tenir bon dans cette compétition ou encore sans la mise en jambes. Ce qui justifie les matchs amicaux: Patronage-Caïman et Cara-Abo Sport. « Nous avons supervisé la préparation de Patronage à Pointe-Noire, il y a quelques jours. L’équipe s’entrainait sur un terrain inadéquat voilà pourquoi j’ai fait venir Patronage à Brazzaville pour que cette formation puisse achever sa préparation dans de bonnes conditions, au gymnase Nicole-Oba », a expliqué le président de la Fécohand, Jean Claude Ibovi.

Dans la première rencontre, âprement disputée, les handballeurs de Patronage ont courbé l’échine devant Caïman 27-28. « Ce match m’a permis de détecter quelques failles défensives qui m’échappaient jusque-là. Nous travaillerons de sorte à tout corriger. Je salue l’initiative de la Fédération qui, à travers ces matchs, nous a permis de porter un autre regard sur le jeu, faire des analyses tactiques et techniques dans le but de recadrer le tir », a estimé l’entraineur de Patronage, Régis Malongo.  

Par ailleurs, chez les dames, le match Cara-Abo Sport, chargé de rebondissements, s’est soldé sur un nul de 27-27 arraché de justesse par Cara dans les ultimes minutes. Les handballeuses d’Abo-Sport avaient le match en main. Elles ont mené au score jusqu’à 5 minutes de la fin. Mais Cara a réalisé une incroyable remontée jusqu’à terminer la rencontre à égalité avec l’adversaire du jour. « Il faut encourager l’équipe d’Abo-Sport qui a longtemps mené Cara, une équipe qui a de la compétition dans les jambes. Tout de même, il faut féliciter les handballeuses de Cara qui ont pu bien réagir en revenant à la marque », a déclaré le président de la Fécohand.

L’un du staff tecnique de Cara, Guy Bertrand, a expliqué que son équipe est sur le bon chemin même s’est dit pas trop satisfait du fait d’être longtemps mené au score. Il a également indiqué l’ossature de Cara sera renforcée par deux handballeuses qui viendront de France. A l’issue de ces rencontres, Jean Claude Ibovi s’est montré optimiste. On ne peut douter de la capacité de nos représentants à bien faire, a-t-il dit, en soulignant qu’il n’y a pas de raison que Cara, par exemple, en version masculine ne puisse pas atteindre les demi-finales au regard du tirage.

Le président de la Fécohand a aussi ramené à l’ordre quelques entraineurs qui s’en sont pris aux arbitres lors de ces matchs amicaux. Selon lui, il est inconcevable qu’un entraineur, s’apprêtant pour une compétition internationale, puisse s’en prendre aux arbitres à chaque séquence de jeu. « J’ai toujours condamné cette attitude. Vaut mieux avoir la dureté au plan local et s’adapter parce qu’à l’international ils verront le pire. Voilà pourquoi pendant les rencontres, je suis descendu de la tribune officielle pour attirer l’attention d’un entraineur en le ramenant à l’ordre », a fait savoir le président de la Fécohand, qui s’est dit satisfait de la présence de son prédécesseur, Henri Joseph Para et de l’une des grandes figures des dirigeants de Cara, Jean Lounana Kouta qui ont assisté à tous ces matchs de préparation. « On gère dans la collégialité, la cohésion, l’unité et le rassemblement », a fait savoir Jean Claude Ibovi.

Les poules

Patronage (Congo), chez les hommes, est logé dans le groupe B avec pour adversaires Al Ahly (Egypte), MINUH (Cameroun), HC JSK (RD Congo), Niger United (Nigeria) et Raja d’Agadir (Maroc).

Cara (Congo) en version féminine est dans le groupe A, les huit clubs ont été répartis en deux groupes de quatre. Le groupe A loge TKC (Cameroun), THBC (Madagascar) et Al Nouacer de Casablanca (Maroc).

Légendes et crédits photo : 

Photo : le président faisant le point des matchs amicaux des représentants Congolais Crédit photo Adiac

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire