Centres d’apprentissage: l’Agence française de développement accorde un fonds additionnel

0

 Lionel Cafferini a assuré, le 16 mai à Brazzaville, d’apporter le soutien de son institution aux centres d’éducation, de formation et d’apprentissage (Cefa), au terme des échanges avec le ministre de l’Enseignement technique, professionnel, de la formation qualifiante et de l’emploi, Antoine Thomas Nicéphore Fylla Saint-Eudes.   

L’apport promis fait suite à la demande du ministre de tutelle afin de poursuivre son plan d’action, a indiqué Lionel Cafferini, directeur de l’Agence française de développement (AFD). « Le contrat signé entre les deux parties sera mené avec le bureau d’expertise de France. Il doit accompagner à la fois la formation des formateurs dans l’ensemble des Cefa au Congo, les équipes de management. L’AFD sera plus réactive pour les jeunes avec des référentiels de formation modernisés, actualisés et consolidés pour le partenariat des Cefa avec le secteur privé », a-t-il dit.

Il a, en outre, ajouté que son institution appuie, depuis plusieurs années, le ministère dans la formation des filières, notamment celles de la santé, la maintenance industrielle, du bâtiment dont dix-sept milliards de francs CFA avaient été accordés dans ce domaine.      

Le coordonnateur des Cefa, François Sita, a expliqué que les fonds additionnels dans le cadre de l’accompagnement des centres permettront d’élargir le soutien de l’agence à l’ensemble des Cefa pour opérationnaliser le réseau. « Ces centres fonctionnent de façon indépendante. Il faut donc faire de telle sorte que toutes leurs activités soient coordonnées pour s’inscrire dans la même approche de formation qualifiante, véhiculer le même message au niveau des partenaires sociaux-professionnels », a souligné François Sita.

Notons que l’expérience des Cefa existe depuis deux ans. Le Cefa des métiers est implanté à Brazzaville et Pointe-Noire, celui du froid et climatisation au lycée technique industrielle 1er-mai et celui des métiers ruraux à Dolisie. Ces Cefa des métiers ont été financés par la Banque africaine de développement.  

Légendes et crédits photo : 

L’entretien entre le ministre et la délégation de l’AFD (Adiac)

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire