Centrafrique : l’ONU demande aux groupes armés d’arrêter immédiatement les violences

0

La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en République centrafricaine (Minusca) et le Conseil de sécurité ont reprouvé cette flambée de violences à caractère ethnique qui affecte les préfectures de l’Ouham Pendé (Ouest), de Ouaka (Centre) et de Mbomou (Est).

« La Minusca réitère son appel et fait écho à celui du gouvernement et de la communauté internationale à tous les groupes armés de cesser immédiatement et sans condition toute hostilité et de choisir la voie de la paix proposée par les autorités, notamment dans le cadre de la mise en œuvre du programme de désarmement, et de réconciliation nationale », souligne un communiqué.

La force internationale a également condamné « ces violences à caractère ethnique » commises par le Front patriotique pour la renaissance de la Centrafrique (FPRC), l’Unité pour la paix en Centrafrique (UPC) et des éléments armés anti-balaka sur les populations civiles, en particulier Peulhs Fulanis, dans certaines localités de l’est du pays. De même, elle a condamné « les groupes armés qui, sous prétexte de se protéger, commettent des atrocités sur d’autres populations civiles ».

Tout en dénonçant les manipulations des populations civiles par les groupes armés dans le but de s’en prendre aux Casques bleus, la Minusca, a réitéré sa « détermination à protéger, en toute impartialité, les minorités et les populations civiles menacées sur le territoire national »

Le Conseil de sécurité a aussi condamné les violences perpétrées par les groupes armés et leurs tentatives de prendre par la force le contrôle du territoire et des ressources, et demandé instamment à tous les groupes armés, en particulier le FPRC et l’UPC, « d’arrêter immédiatement toute violence et d’honorer leur engagement, sans aucune restriction, au processus de désarmement, de réintégration et de rapatriement (DDRR) ». Il a réitéré son soutien au président Faustin Archange Touadéra dans ses efforts visant à ramener la paix dans le pays.

Les membres du Conseil ont renouvelé leur appui à la Minusca dans la mise en œuvre de son mandat en République centrafricaine.  

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire