Céni : l’affichage des listes provisoires des électeurs fixé au 3 septembre

0

L’annonce a été faite le 30 août, à Kinshasa, par le vice-président de la Centrale électorale, Norbert Basengezi Katintima. 

Norbert Basengezi Katintima a été face à la presse et à quelques membres de l’Assemblée plénière, pour faire  l’état des lieux du processus électoral. Cette conférence de presse s’est tenue à la suite d’une série des réunions  opérationnelles du Bureau de la plénière de la Commission électorale nationale indépendante (Céni), sous la direction de son président, Corneille Naanga Yobeluo, en vue de planifier les activités restantes, conformément au calendrier.

La grande annonce aura sans doute été le début de l’affichage des listes provisoires des électeurs pour le 3 septembre. L’affichage de ces listes, à en croire Norbert Basengezi, est destiné à lever bien d’équivoques qui tendent à discréditer le processus électoral engagé sur la voie de sa pleine réussite, mais aussi pour mettre fin à l’intoxication concernant les électeurs dont les empreintes sont illisibles dans le fichier électoral.         

Tout en rappelant que la présence de cette catégorie d’électeurs est autorisée par l’article 22, des mesures d’application de la loi sur l’identification et l’enrôlement des électeurs, la Céni espère qu’avec l’affichage de ces listes provisoires aux sites de vote, le débat à ce sujet sera définitivement  clos. « Nous mettrons ainsi fin au débat des présumés électeurs fictifs. Il sied de rappeler à ce stade que contrairement à 2006 et 2011 où il n’y a pas eu d’audit du fichier électoral, la Céni a elle-même provoqué l’audit du fichier électoral pour rendre plus crédible ce processus. Nous invitons donc tous les leaders du FCC, de l’opposition, des Eglises et confessions religieuses de passer dès lundi à certains sites de Kinshasa pour consulter les listes provisoires et ainsi mettre fin à ce débat », a déclaré Norbert Basengezi. Et d’ajouter que  les radiés ou doublons ne figureront pas sur ces listes provisoires.

Quant aux listes définitives, elles seront affichées le 22 octobre, conformément au chronogramme électoral et ce, après correction des premières listes. « Si tout va bien, la passation pacifique du pouvoir dans ce pays est prévue au 12 janvier 2019. Travaillons-y tous », a-t-il ajouté, invitant les journalistes à se joindre aux équipes des observateurs qui seront déployés sur les différents sites de vote.    

 

 

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire