Cathédrale Sacré-Cœur : 125 ans d’une longue histoire

0

1892-2017, la cathédrale Sacré-Cœur de Brazzaville a totalisé  125 ans d’existence. Une messe a été dite par l’archevêque de Brazzaville, Anatole Milandou, pour célébrer cette longue marche. Mais que devons-t-on retenir de son histoire ?

Cathédrale Sacré-Cœur : 125 ans d'une longue histoireSituée au sommet de la butte dite de l’Aiglon au cœur de la ville, la cathédrale Sacré-Cœur de Brazzaville est la première cathédrale d’Afrique centrale et figure parmi les plus anciennes cathédrales d’Afrique les mieux conservées. La mission de Brazzaville a été fondée en 1887 par le père Prosper Augouard, un religieux français de la congrégation des pères du Saint-Esprit, originaire de Poitiers et né le 16 septembre 1952. C’est lui qui posa la première brique de la cathédrale en 1892. Cet édifice est construit en matériaux durables (petites briques cuites en argile rouge).

En 1984, un premier édifice est achevé et permet d’accueillir les fidèles. La construction va se poursuivre au cours des décennies suivantes. La modeste bâtisse va peu à peu s’agrandir vers l’année 1900. Deux cloches sont provisoirement suspendues sur un clocher sommaire en poteaux métalliques dans la cour. Afin de faire de cet édifice une cathédrale digne de ce nom, l’on commence en 1904 par adjoindre à la façade deux tours agrémentées d’arcs brisés, celles-ci abriteront chacune une cloche.

L’élargissement de la partie centrale du bâtiment s’impose pour rattraper l’effet suscité par la dimension des tours. L’élargissement de la cathédrale se poursuit par la construction en 1911 d’un transept (côté ouest), face à l’actuel cimetière de la mission. Le plan classique en croix latine est ainsi respecté. Les travaux d’agrandissement et de modification de la cathédrale reprennent en 1913 pour s’achever en 1915. Une fois l’agrandissement achevé, le bâtiment, bien que de petite taille (40m de long sur 12m de large), a vraiment l’allure d’une cathédrale. Sa façade est une prouesse architecturale selon les critères matériels de l’époque. Elle est ornée de deux grandes statues polychromes de saint Paul et saint Pierre dont la date de réalisation est certainement avant 1914.

Cathédrale Sacré-Cœur : 125 ans d'une longue histoireLa Cathédrale de Brazzaville affiche une forme architecturale standard comparable à celle de la métropole européenne. La façade principale comporte  deux tours abritant chacune une cloche. À chaque tour se dresse un témoin de l’Église Saint-Pierre et Saint-Paul. Au centre s’élève un clocher surplombé d’une croix. Une grande horloge indique l’heure.

La cathédrale Sacré-Cœur de Brazzaville, restaurée de fraîche date (fresque au-dessus du Maître-Autel et acquisition d’un nouvel orgue de cathédrale 2012-2013, agrandissement de la sacristie, nouveau mobilier de rangement des vêtements sacerdotaux et installation d’un autel et des ambons en marbre en 2016). L’ancien clocher, dans la partie centrale de la façade, a été remplacé par un ouvrage en béton surmonté d’une croix latine. Celui-ci semble tirer son origine d’une ancienne maquette façonnée jadis par l’architecte Lelievre (Errell), l’architecte de la basilique Sainte-Anne du Congo, qui avait par la suite conçu le nouveau clocher de la basilique communément appelé « la flèche Errell ». La figure circulaire qui abritait une grande horloge a été remplacée par la citation « Dieu est Amour ». Dans la niche centrale, la statue du Sacré-Cœur est logée. Mais pour rendre cette histoire plus complète, il sied de rappeler que la mission catholique, construite en 1987, a été successivement : factorerie en 1888, camp militaire en 1900, aujourd’hui annexe de la Cathédrale du Sacré-Cœur (Presbytère et maison de souvenir du Cardinal Émile Biayenda).

Les ouvriers apostoliques ayant œuvré au sein de la paroisse cathédrale Sacré-Cœur de Brazzaville

Cathédrale Sacré-Cœur : 125 ans d'une longue histoireDe 1970 à 2017, plusieurs ouvriers apostoliques ont œuvré au sein de la cathédrale Sacré-Cœur de Brazzaville. Il s’agit de : abbé Louis Badila (curé) et Abbé Izidore Malonga (vicaire) de 1970-1974 ; Abbé Cyrille Yengo (curé) de 1974-1977 ; Mgr Michel Nkouaya Nkombo (curé) de 1977-1981 ; Mgr Maloumbi (curé) de 1981-1997, après les deux voyages effectués hors du Congo, l’intérim fut assuré la première fois par l’abbé Denis Ngambanou et la seconde fois par l’abbé Grégoire Ndebika ; abbé Sébastien Zoubakela (curé) de 1997-2002 ; abbé Alfred Maloumbi (vicaire) de 2001-2002 ; abbé Dieudonné Samba (curé), Abbé Vincent Batantou (vicaire), abbé Alphonse Taty (coopérateur) de 2004-2005 ; abbé Dieudonné Samba (curé), Abbé Fred Olichet Biyela (vicaire) de 2006-2009 ; abbé Alphonse Taty (coopérateur) de 2006-2007 ; Abbé Serge Babingui ((vicaire), abbé Davy Bassila Benazo, de 2008-2009 ; abbé Alexis Tobangui (curé) de 2009-2015 ; abbé Serge Babingui (vicaire), abbé Bienvenu Kimbengui (coopérateur), abbé Davy Bassila Benazo (coopérateur), de 2009-2010 ; abbé Brice Prévaly Bakakila (vicaire), abbé Antoine Madingou (coopérateur), abbé Bienvenu Kimbengui (coopérateur) de 2010-2011 ; abbé Bienvenu Kimbengui (vicaire), abbé Drège Bemba (diacre), Abbé Clautel Mananga (stagiaire diaconal),  abbé Antoine Madingou (coopérateur) de 2012-2013 ; abbé Vlady Loufoukou (vicaire), abbé Clautel Mananga (diacre), Abbé Maath Nkounkou (diacre), abbé Antoine Madingou (coopérateur) de 2013-2014 ; abbé Destin Mouene-Dzoro (vicaire), abbé Maath Nkounkou (vicaire), abbé Antoine Madingou (coopérateur) de 2014-2015 ; sous la responsabilité de Mgr Anatole Milandou, abbé Rhod Sakani Yiseno (vicaire), abbé Stein Bilou (vicaire), abbé Grâce Divin Ngoma (vicaire), Abbé Brice Armand Ibombo (coopérateur) de 2015-2016 ; abbé Rhod Sakani Yiseno (administrateur paroissial), abbé Stein Bilou (vicaire), abbé Grâce Divin Ngoma (vicaire), abbé Brice Armand Ibombo (coopérateur), abbé Vlady Loufoukou (coopérateur), abbé Cédric Bitemo (stagiaire pré-diaconal), abbé Fabien Mialoundama, de 2016-2017.

Par ailleurs, la paroisse cathédrale Sacré-Cœur de Brazzaville a connu des groupes et mouvements d’apostolat  ci-après : archiconfrérie Saint-Michel ; archiconfrérie ND du Suffrage ; confrérie ND du Perpétuel Secours (La Supplique) ; confrérie Siante-Rita, confrérie Cardinal Émile Biayenda, Famille Sacré-Cœur de Jésus, Les Amis du cardinal Émile Biayenda, Renouveau charismatique (E.P.V), Fraternité Bienheureuse Anne-Marie Javouhey, Fraternité des Dames du Sacré-Cœur, Chorale cardinal Émile Biayenda, Chorale Sainte-Jeanne-D’Arc, Catéchistes, Lecteurs, Enfants de Chœur, Yambotés et Les Élisas.

Légendes et crédits photo : 

Photo 1 : La cathédrale Sacré-Cœur de Brazzaville Photo 2 : L’archevêque de Brazzaville, Anatole Milandou, lors de la célébration des 125 ans de la cathédrale Photo 3 : Des chrétiens suivant l’évangile en dehors de la cathédrale hyper remplie

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire