Cas-info.ca : «31 Juillet : journée à haut risque pour l’opposition»

0

Le 31 décembre approche. Date prévue, selon l’accord de la Saint Sylvestre pour l’organisation des élections en RDC. A cinq mois de ce délai, les mouvements citoyens et d’autres organisations se mobilisent. Objectif : réclamer de la CENI la publication du calendrier électoral et la tenue des scrutins à cette date.
 
La contestation anti-Kabila est de retour, annonce Cas-info.ca qui indique qu’elle reprend ce lundi 31 juillet par des manifestations organisées à l’appel de la Lucha [Lutte pour le changement] et plusieurs collectifs de la société civile. Ce 31 juillet est donc une «journée à haut risque pour l’opposition», craint le média en ligne.
Ce risque, fait savoir le média, c’est surtout en cas d’échec.
 
«En acceptant de se mouiller le maillot dans une action de la société civile, les responsables de l’opposition ont pris le risque de partager avec celle-ci son échec ou son succès. Son échec surtout, car en cas de fiasco, la majorité présidentielle (MP) ne boudera pas son plaisir de pilonner une opposition qui n’aurait plus d’assise populaire», analyse cas-info.ca.
 
Actualité.cd revient sur les itinéraires de ces manifestations qui se déroulement concomitamment à Kinshasa, Goma, Bukavu, Lubumbashi, Kisangani, Bunia, Beni, Butembo.
 
Ces activités bénéficient du soutien de l’opposant Moïse Katumbi, renchérit politico.cd.

Dans un communiqué qu’il a publié dimanche, il souligne que le Rassemblement – plateforme à laquelle il appartient – s’est engagé à soutenir toutes les démarches engagées par les forces vives et les personnalités en vue de réclamer de manière pacifique et non violente la tenue des élections en 2017 et l’alternance politique.
 
«Ce 31 juillet, quelles que soient nos origines, nos convictions, notre appartenance philosophique et politique, soyons tous unis, main dans la main aux côtés des organisations citoyennes et la Lucha», appelle Moïse Katumbi, cité par politico.cd
 
Élections : ordre de bataille
 
«De grands gabarits de l’opposition prennent leurs cartes d’électeurs», constate Forum des As.

Le journal cite par exemple Félix-Antoine Tshisekedi, Pierre Lumbi et Eve Bazaiba.

Des enrôlements qui se sont déroulés «une semaine seulement après la désignation de Joseph Olenghankoy à la présidence du CNSA [Conseil national de suivi de l’accord et du processus électoral]», note le quotidien qui souligne que «les choses sérieuses commencent».
 
Cité par L’Avenir, Me Lumeya, l’un des cadres du Rassemblement Kasa-Vubu fait constater que ce mouvement n’est pas un fait du hasard. Il affirme que c’est la crédibilité de Joseph Olenghankoy à la tête du CNSA qui rassure.
 
«Beaucoup étaient hésitants parce qu’ils pensaient qu’il n’y aurait pas élections. Avec la désignation de Joseph Olenghankoy comme président du CNSA, je crois que nous entrons dans la droite ligne de l’organisation des élections», a déclaré Me Lumeya.
 
Avec ces enrôlements des poids lourds de l’opposition, le Rassemblement est donc en ordre de bataille pour les élections fin 2017, renchérit Le Potentiel. Le Rassemblement est plus que jamais soudé autour de Félix Tshisekedi et Pierre Lumbi et entend maintenir la pression sur le pouvoir en vue de la tenue, sans condition, d’élections fin décembre 2017.
 
En choisissant de s’enrôler respectivement au complexe scolaire Loupiots à Ngaliema pour Pierre Lumbi et au collège Bonsomi à N’Djili pour Félix Tshisekedi, le Rassemblement a lancé un signal fort en direction du pouvoir. En 2017, les élections sont incontournables, clame-t-on dans les rangs du Rassemblement, poursuit le tabloïd.
 
La Prospérité aborde presque la même question des élections et s’attèle sur la réunion du CNSA annoncée pour lundi 31 juillet, alors qu’elle devrait avoir lieu samedi 29 juillet. Les sujets à aborder ? La suite des tractations à mener pour résoudre le boycott maintenu jusque-là par Kamerhe et le Front pour le respect de la constitution, les travaux de deux commissions censées tabler respectivement, sur le règlement intérieur et le projet de budget, répond le journal.

Source : radiookapi.net

Laisser un commentaire