Cantines scolaires : les Etats-Unis disposés à injecter environ 15 milliards FCFA au Congo

0

L’ambassadeur américain au Congo, Todd P. Haskell, a donné l’information au ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation, Anatole Collinet Makosso, le 13 février.

Cantines scolaires : les Etats-Unis disposés à injecter environ 15 milliards FCFA au CongoAprès le retrait de leur ONG Partenariat international pour le développement humain (IPHD), les Etats-Unis sont disposés à débloquer une enveloppe de trente millions de dollars, soit environ quinze milliards FCFA, pour financer les cantines scolaires à travers le Programme alimentaire mondial (PAM). « Les USA vont débloquer une enveloppe de trente millions de dollars pendant cinq ans pour ce programme via le PAM au Congo. Je suis très fier de ce programme », a déclaré Todd Haskell, à sa sortie d’audience.  

En outre, les deux personnalités ont évoqué la question sur l’amélioration de la qualité de l’enseignement de la langue anglaise au Congo. Ainsi, le diplomate américain a expliqué au ministre le programme Fellow consistant à améliorer les compétences des enseignants et des cadres administratifs en anglais. De même, les deux parties envisagent de réviser les programmes de formation en anglais. Car les enseignements actuels seraient en déphasage avec la nouvelle donne. Pour ce faire, les Etats-Unis travailleront avec l’Institut national de recherche et d’action pédagogiques (Inrap) pour la révision des curricula de formation. « Nous collaborons aussi avec le ministère de l’Enseignement primaire sur la possibilité d’améliorer l’enseignement de la langue anglaise au Congo. Il y a un expert américain qui viendra ici, en septembre, pour travailler avec l’Inrap sur les curricula d’anglais », a annoncé l’ambassadeur.   

Todd Haskell a, enfin, proposé à son interlocuteur la mise en œuvre d’un programme qui consiste à mettre ensemble les élèves des différents établissements afin qu’ils puissent comprendre les programmes de formation développés au niveau de l’ambassade. Pour cela, ils vont mettre en place des classes de découverte et des sorties culturelles ainsi que des échanges de classe entre les élèves des deux pays. C’est ainsi que les deux parties sont tombées d’accord pour créer un comité technique pilote.

Le ministre Anatole Collinet Makosso a, de son côté, demandé à son hôte de travailler sur un projet d’identification de quelques écoles pilotes qui devraient commencer avec l’apprentissage de la langue anglaise, dès le cycle primaire à Brazzaville, Pointe-Noire et à l’intérieur du pays. Il a aussi souhaité que dans le cadre de la réinsertion des ex-combattants dans le Pool, qu’un accent soit mis sur les enfants ayant abandonné les études en ce qui concerne la formation.

Légendes et crédits photo : 

Anatole Collinet Makosso s’entretenant avec Todd Haskell/Adiac

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire