CAN 2019 : les Lions de l’Atlas ont rugi !

0

Vainqueur in extremis face à la Namibie (1-0) pour son premier match de la Coupe d’Afrique des nations, le Maroc réalise une bonne entame de compétition.

Dimanche, le Maroc faisait son entrée en lice dans la Coupe d’Afrique des nations (CAN) face au petit poucet namibien (113e nation au classement Fifa). Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les Lions de l’Atlas, grands favoris de la rencontre, n’ont pas impressionné. Si le collectif marocain était largement supérieur à celui des Brave Warriors, les hommes d’Hervé Renard ont lourdement pêché dans le dernier geste (17 tirs, 5 cadrés). Ils s’imposent en toute fin de rencontre grâce à une erreur individuelle du défenseur namibien Keimuine. Retour sur une rencontre bien terne.

LE RÉSUMÉ. Les Lionceaux de l’Atlas…

Sans surprise, c’est le Maroc qui met le pied sur le ballon dans l’entame de cette rencontre. Les Lions de l’Atlas installent un pressing haut très efficace qui leur permet de récupérer de bons ballons, mais Hakim Ziyech et Nordin Amrabat butent sur le solide rideau défensif namibien. Il faut attendre la 11e minute de jeu pour voir la première tentative marocaine, sur un coup-franc de Ziyech. L’attaquant de l’Ajax Amsterdam est le joueur le plus en vue de cette première mi-temps (16′, 20′, 24′, 36′, 37′). Si les occasions des Maghrébins se multiplient, ils peinent à élever le rythme et à trouver des décalages face au bloc namibien.

Au fil des minutes qui passent et des erreurs qui se succèdent, le match se tend. À l’image de leur coach Hervé Renard, qui laisse éclater sa colère sur le bord du terrain, les Lions de l’Atlas ne semblent pas sereins, très nerveux face à des Brave Warriors qui les contiennent bien ! À la pause, les Namibiens tiennent bien malgré la domination stérile des Marocains (64 % de possession de balle). C’est une première période très frustrante conclue par les Lions de l’Atlas, qui manquent cruellement de réalisme. Ça fait 0-0 !

Au retour des vestiaires, aucun changement de joueur n’est à signaler. Le Maroc revient avec des intentions différentes à l’image de Nordin Amrabat, qui multiplie les bons appels et les situations dangereuses. Les Maghrébins mettent le pied sur l’accélérateur, à l’instar de Ziyech (52′, 53′, 62′) ou Sofiane Boufal (60′, 74′, 79′). Le joueur de l’Ajax est d’ailleurs tout près d’ouvrir le score, mais Lloyd Kazapua, le gardien namibien, repousse sa tentative du bout du pied sur sa ligne (72′). Ça se rapproche, mais ça ne suffit pas. Les Marocains font circuler le ballon dans le camp adverse de manière stérile, sans parvenir à tromper la vigilance de Lloyd Kazapua. Les Namibiens, très regroupés, ne lâchent pas le morceau.

Mais alors que l’on se dirige tout droit vers un match nul, le Maroc inscrit contre toute attente son premier but dans la compétition. Sur un coup-franc de Hakim Ziyech, Keimuine, le défenseur namibien, commet une énorme erreur. Entré en jeu à la 80e minute, le malheureux défenseur trompe son propre gardien d’un coup de pied sur un coup-franc de Ziyech, alors qu’il voulait dévier le ballon en corner (89′, 1-0). Une aubaine pour les Lions de l’Atlas. Le Maroc se rassure, s’impose et arrache les trois points alors que la Namibie passe tout près de l’exploit !

À SUIVRE. Les chocs du Groupe D !

La course pour la qualification en huitièmes de finale est encore longue pour les hommes d’Hervé Renard. Deux chocs attendent ainsi les Lions de l’Atlas dans le Groupe D de la Coupe d’Afrique des nations : la Côte d’Ivoire, vendredi 28 juin, et l’Afrique du Sud, lundi 1er juillet. Le Maroc devra montrer un tout autre visage pour espérer décrocher son billet pour le prochain tour. Lundi, les Éléphants affronteront les Bafana Bafana pour la première place du groupe.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire