CAN 2019 : la RDC chute d’entrée face à l’Ouganda

0

L’Ouganda a créé la surprise en battant la RDC pour l’entrée en lice des deux équipes dans la CAN 2019. Organisés et entreprenants, les Cranes n’ont pas usurpé ce succès face à des Léopards très décevants.

 
 
 
 
 

 

 
Advertisement
 
 
 
 
Play
Current Time 0:00
/
Duration Time 0:04
Remaining Time -0:04
Stream TypeLIVE
Loaded: 0%
Progress: 0%
0:00
Fullscreen
 
00:00
Mute
Playback Rate
1
 
Subtitles

  • subtitles off
Captions

  • captions off
Chapters

  • Chapters
 
undefined

 La RD Congo, un des outsiders de la compétition, est tombé d’entrée face au surprenant Ouganda (0-2) pour le compte de la première journée du groupe A de la CAN. Dans un Stade national du Caire quasiment vide, sous une température de 36° et un taux d’humidité à faire pâlir les chutes du Zambèze, le début de rencontre est poussif. Et ce d’autant plus que les Cranes occupent parfaitement le terrain pour contrer les Léopards qui tentent d’abord de prendre le jeu à leur compte.
 
A la surprise générale, l’Ouganda marque rapidement par une tête au premier poteau de Patrick Kaddu, suite à un corner tiré par Faruku Miya, qui laisse la défense congolaise les pieds dans le ciment (1-0, 14e). Quatre minutes plus tard, sur un ballon dans la profondeur, le même Kaddu place une nouvelle tête qui, cette fois, passe à quelques centimètres de la cage du gardien congolais Matampi.
L’Ougandais Patrick Kaddu ouvre la marque face à la RD Congo d’un beau coup de tête. REUTERS/Suhaib Salem

La RDC grille un joker

Au mitan de la première période, en dehors d’une frappe écrasée de Cédric Bakambu, la RDC n’a rien montré, si ce n’est une inquiétante capacité à produire des déchets techniques non recyclables. Au contraire, l’Ougandais Khalid Aucho oblige Matampi à un bel arrêt sur un tir puissant et légèrement dévié (29e). A la 41e, Matampi ne touche pas le ballon sur un tir de Michael Azira qui frôle la lucarne. Dans la foulée, le Congolais Bakambu frappe en pivot à ras de terre mais Denis Onyango, le gardien ougandais, détourne le cuir à la base de son poteau gauche.

A la reprise, le scénario se répète : l’Ouganda maîtrise son sujet, obtient un coup franc lointain, tiré par Faruku Miya, et double la mise par Emmanuel Okwi, encore une fois de la tête (2-0, 48e). Miya, décidément en verve, voit ensuite sa belle frappe sous la barre déviée de justesse par Matampi (57e).

Et la RDC ? Elle joue en reculant, de manière désordonnée. Et quand trois de ses joueurs se retrouvent seuls au second poteau sur un coup franc tiré par Yannick Bolasie, Merveille Pope place une tête molle à côté (59e). A la 70e, Jonathan Bolingi se rapproche du but ougandais en plaçant une tête sur la barre. Incapables d’enflammer leur fin de match, les Léopards restent à la merci d’un contre ougandais et d’un troisième but qui ne vient pas malgré quelques situations chaudes.

Après avoir grillé un joker dans ce match qu’elle pensait à sa portée, le RDC devra considérablement hisser son niveau de jeu pour exister face à l’Egypte, hôte de la compétition, mercredi 26 au Caire. Quant aux Cranes, ils pourraient valider leur billet pour les huitièmes de finale s’ils l’emportaient contre le Zimbabwe, toujours mercredi, à Alexandrie.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire