CAN-2019 : la Côte d’Ivoire réalise un hold-up face au Mali et rejoint l’Algérie en quarts

0

Pourtant dominés quasiment tout le match par une équipe du Mali très joueuse, mais en manque de réussite, les Ivoiriens ont validé leur billet pour les quarts de finale de la CAN-2019, où ils retrouveront l’Algérie.

La Côte d’Ivoire a réalisé le hold-up parfait face au Mali (1-0) en huitièmes de finale de la CAN-2019, lundi 8 juillet, à Suez.

Le Mali n’a mis que cinq minutes seulement pour prendre l’ascendant dans ce match, et dominer ensuite quasiment toute la rencontre. Mais dominer n’est pas gagner, et le manque de réalisme des Aigles devant le but leur a été fatal.

Les Ivoiriens, qui ont commencé à sortir la tête de l’eau à l’heure de jeu, ont profité d’une de leurs rares occasions pour ouvrir le score, grâce à Zaha et valider ainsi leur billet pour les quarts. Mais jeudi face à l’Algérie, il leur faudra nettement élever leur niveau de jeu pour espérer quelque chose.

Des Aigles remuants mais inefficaces

Avec les très remuants Djenepo et Marega, qui se sont procuré de nombreuses occasions, bien alimentés en ballon par le duo de récupérateurs Samassekou-Haidara, il semblait impossible de voir les Aigles terminer ce match sans marquer, après avoir réalisé 14 tirs, dont 7 cadrés, selon la CAF.

Mais devant le but, rien à faire, ça ne passe pas. Les attaquants tergiversent trop quand ils devraient frapper, et leurs tentatives lointaines ne trouvent jamais le cadre. Le gardien ivoirien Gbohouo a également réalisé de belles parades, mais aussi quelques erreurs qui auraient pu coûter cher.

Braquage à l’ivoirienne

Les Éléphants, eux, n’ont quasiment rien montré pendant une heure : manque de fond de jeu, pertes de balle et approximations… Pépé, titularisé d’entrée, a été quasi-inexistant. Son remplacement par Cornet coïncide d’ailleurs avec le réveil des Éléphants, qui parviennent enfin à se créer quelques opportunités. Jusqu’à ce que Zaha, à la réception d’un long ballon, profite d’une erreur défensive de Koné pour pousser le ballon dans les filets de Diarra (76e, 0-1). Un braquage parfait ! Les Aigles ont ensuite tout donné pour revenir, en vain, malgré une grosse occasion de Marega à la dernière minute, sauvée par Serey Dié.

Sans convaincre, sans match de référence, la Côte d’Ivoire continue d’avancer malgré tout dans cette CAN, aidée par son expérience de ce genre de rendez-vous, ce qui a sûrement manqué à la jeune génération malienne. Sur les trois dernières fois qu’ils ont franchi la phase de poules, les Éléphants sont allés en finale deux fois, avec un titre en 2015.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire