Campagne électorale : retour en fanfare de Vital Kamerhe et Félix Tshisekedi à Kinshasa

0

Les deux leaders ont regagné la capitale en pleine campagne électorale après s’être retirés de l’accord de Genève et mis sur pied, à Nairobi, une nouvelle coalition, « Cap sur le changement », soutenant la candidature du président de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) à la présidentielle du 23 décembre.

-Comme annoncé, Vital Kamerhe et Félix Tshisekedi ont regagné Kinshasa le 27 novembre, en provenance de Naïrobi, au Kenya, où ils ont signé un accord plébiscitant le leader de l’UDPS candidat commun de la coalition « Cap sur le changement » (Cach) à la présidentielle du 23 décembre. Vital Kamerhe qui, au terme de cet accord, s’est désisté au profit de Félix Tshisekedi, s’est engagé à le soutenir et à lui apporter tout son concours afin de gagner la bataille de l’alternance au sommet de l’État. Ensemble, les deux dirigeants ont regagné Kinshasa le mardi sous une pluie battante, accueillis par une foule des militants et sympathisants de leurs partis respectifs. À l’unisson, ces partisans ont communié ce jour et manifesté leur attachement à l’accord de Nairobi censé préserver leur intérêt commun.          

Jean Marc Kabund et Baudouin Mayo, respectivement secrétaire général de l’UDPS et de l’Union pour la nation congolaise (UNC), ont donné le ton en s’affichant unis en cette circonstance. Il en est de même de leurs leaders qui ne se sont plus quittés après leur descente de l’avion. Un message fort capté par des centaines des milliers des personnes venues les accueillir, nonobstant les aléas de la météo. Assis côte-à-côte au salon d’honneur de l’aéroport international de N’Djili, les deux responsables se sont volontiers prêtés aux questions des journalistes.  C’est avec optimisme qu’ils scrutent leur avenir politique avec la ferme assurance de remporter la bataille électorale. Tout en affichant quelques réticences quant à l’utilisation de la machine à voter, ils ont cependant pris l’option d’aller tout de même aux élections, avec ou sans cet outil électronique.

Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe ont, par ailleurs, insisté sur la surveillance électorale en promettant de placer des témoins dans tous les bureaux de vote, question de garantir la fiabilité des résultats. « Nous allons réunir toutes les forces et de savoir qui est qui  et qui fait quoi ? Dans les quarante-huit heures, nous allons établir une feuille de route bien claire. Nous sommes le ticket gagnant. Je ne le dis pas par hasard », a indiqué Félix Tshisekedi tout en appuyant ses dires par le dernier sondage du think thank de communication « Rien que la vérité et democracy control » l’ayant placé en tête de liste avec plus de 50% d’intentions de vote, suivi de Vital Kamerhe. Il a invité, par conséquent, les autres forces politiques du pays à rejoindre leur coalition « Cap sur le changement » qui, d’après lui, a tous les atouts pour gagner les élections. « Avec le ralliement des autres, nous atteindrons les 60% de l’électorat », a t-il dit.       

Abondant dans le même sens, Vital Kamerhe a insisté sur la cartographie électorale qui prédispose leur coalition à gagner la présidentielle eu égard surtout au bilan négatif du pouvoir actuel. « L’UDPS est implantée sur l’ensemble du territoire. Nous sommes au Congo et les deux Kasaï, c’est 100% UDPS. L’UNC est également implantée sur l’ensemble du territoire national et dans l’est du Congo, vous n’avez pas besoin de sondage. Regardez la cartographie électorale, l’UDPS, c’est le premier parti à Kinshasa », a-t-il argumenté.

Enfin, les deux leaders ont gagné le cortège qui s’est aussitôt ébranlé sur le boulevard Lumumba accompagné par une foule en délire.   

Légendes et crédits photo : 

Vital Kamerhe et Félix Tshisekedi interviewés par la presse

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire